top of page

Blanquefort : Burdigaela, le football gaélique de l'Irlande au Médoc

Le football gaélique, un sport « confidentiel » qui ne demande qu’à être mis au grand jour.



Le football gaélique en France

Le football gaélique est le sport le plus populaire en Irlande d’où il est originaire. Il s’est implanté en 1994 dans la région parisienne grâce à des Irlandais installés en France.

Dès 1998, ce sport se développe d’abord et surtout en Bretagne avant de gagner quelques villes dans le pays entier. En 2004, est créée la Fédération Française de Football Gaélique.

Les équipes de France masculines et féminines sont présentées le 15 novembre 2014 à l'occasion des dix ans de la Fédération française de football gaélique.


Burdigaela : le football gaélique à Bordeaux

Qui, pour nous parler de son club, mieux que le Président, Monsieur Nicolas Bélani ; il nous a consacré quelques minutes de son temps, ô combien compté.


Pouvez-nous vous parler de votre club ?

Le Burdigaela (ou Bordeaux Gaelic Football) a été fondé en 2013 à l’initiative, notamment, du propriétaire du Connemara, un pub irlandais de Bordeaux. Le club, dès sa première année d’existence, atteint la finale du Championnat de France. La raison en est simple, l’état d’esprit qui y règne. Le côté cosmopolite négatif, qu’on aurait pu craindre avec la présence dans le club d’étudiants irlandais, n’a jamais existé.

Ces étudiants et leurs partenaires se sentaient parfaitement bien dans cette « communauté » dont les réseaux (familiaux et amicaux) fonctionnent toujours pour « alimenter » le club en joueurs (bénévoles).

Près de soixante-dix licenciés adultes dont une vingtaine de féminines composent Burdigaela. Deux équipes masculines et une féminine portent haut les couleurs de leur club en première division avec, dans leurs rangs, trois internationaux français.


Comme dans la plupart des clubs, le manque d’équipe de jeunes se fait sentir. Mais qui dit équipe de jeunes, dit bénévoles disponibles à des horaires « peu évidents », alors Burdigalea travaille avec la Ville de Blanquefort pour organiser des initiations au football gaélique pendant les vacances scolaires, pour créer ce lien indispensable avec ces jeunes.


Pour pratiquer le football gaélique, est-il plus évident d’avoir fait du rugby, du football ou tout autre sport de ballon ?

Aucun en particulier, c’est un sport à part entière et tous partent de zéro et doivent tout réapprendre.


Quels sont vos objectifs à court terme ?

Sans hésitation, réussir à se faire connaître.

Côté sportif, pour les masculins la défense de leur titre de Champion de France et pour les féminines, se rapprocher des meilleures équipes et pourquoi pas se mêler à elles pour la lutte pour le titre.


Et à moyen terme ?

Pérenniser le club et développer les féminines, mais aussi continuer à porter le projet PERFORMANCE, PROGRESSION et PLAISIR.


Burdigaela et le football gaélique national

Le 18 juin dernier, le club du Burdigaëla devait organiser, au stade Miart à Blanquefort, les finales du championnat de France, mais malheureusement les conditions climatiques (canicule) ont eu raison, une fois encore (après 2020 et 2021 et la pandémie), de cette grande fête de plaisir et de partage. Le Club, dans son ensemble, a déployé engagement, état d’esprit et unité pour organiser l’événement, mais l’investissement et le temps consacré n’ont pas suffi face aux conditions climatiques. Cette expérience humaine très riche a fortement soudé toutes les composantes du Club et renforcé ses fondations pour permettre d’envisager, avec optimisme et sereinement, cette nouvelle saison.


Burdigaela et le football gaélique international

Neuf équipiers de Burdigaela ont participé aux Euro Games 2022 dont deux avec la « Sélection France de Football Gaélique », alors que les sept autres défendaient les couleurs de la « Ligue du Sud Ouest de Football Gaélique ».


La « Sélection France » ainsi que deux autres équipes de France ont participé, chacune à la finale de leur catégorie, et doivent toutes trois, se contenter du titre de vice–champion, alors que l’équipe de France féminine a remporté le titre de Championne d’Europe.


Merci Monsieur Bélani, bonne route à votre club, un modèle de club Amateur (avec un A majuscule), véritable melting pot social et sportif. Sa marque de fabrique est l’ambiance familiale, accréditée par le retour régulier d’anciens joueurs irlandais pour s’y ressourcer.


Vous avez envie de goûter au plaisir de la pratique du football gaelique, retrouvez les équipes du Burdigaela, lors de leurs entraînements, les lundis au stade Breillan à Blanquefort et les jeudis aux Antennes de Bordeaux Lac de 19h15 à 21h !


Communication

Samedi 1er octobre,

INITIATION / RECRUTEMENT

Les inscriptions sont toujours ouvertes, il n'est pas trop tard pour intégrer l'équipe féminine ou masculine.

Enfilez votre tenue et venez découvrir le Football Gaélique, le sport numéro 1 en Irlande!



Le football gaélique

Il serait trop fastidieux de donner toutes les règles, mais il faut savoir que :


Le football gaélique se pratique à la main et au pied, avec un ballon rond, plus petit mais plus lourd qu’un ballon de foot.


Il n’y a ni placage, ni tacle, ni en-avant, ni hors jeu.


On peut faire un rebond avec le ballon et maximum quatre pas (avec quelques nuances à découvrir en regardant jouer) sinon il y a un « marcher ».


Il peut y avoir « 6 mètres », « touche », « coup franc » et « penalty ».


On pourrait définir le football gaélique comme un savant mélange de football et de rugby à 15, avec quelques notes de handball ou de basket.


Les matchs se déroulent sur un terrain de rugby équipé pour le football gaélique ; ainsi la partie basse au dessous de la transversale est transformée en but de football avec filet.



Ils opposent 2 équipes de 11 joueurs (15 en Irlande).


L’arbitrage se fait par un arbitre, assisté de deux juges de touche et de quatre assistants (deux placés derrière chaque but).


Le but est bien évidemment de marquer plus que l’adversaire.


Pour marquer, deux solutions :


envoyer le ballon (rond) entre les perches au dessus de la transversale (comme au rugby pour les pénalités ou transformations) pour marquer 1 point.


envoyer le ballon sous la transversale dans le but protégé par un gardien (comme au football) pour marquer 3 points.


Le score s’annonce en deux temps. Pour chaque équipe, on commence par le nombre de buts puis le nombre de points, en commençant par l’équipe à domicile. On ajoute les 2 pour avoir le score final.


Exemple : A (3-12) – (4-6) B soit


3 buts à 3 points = 9 pts +12 pts = 21 points pour A


4 buts à 3 points = 12 pts + 6 pts = 18 points pour B


On écrit donc :

- A (3-12) – (4-6) B

- A (3-12) 21 – 18 (4-6) B



Propos recueillis par Dominique Gravois

Photos du club

Schéma du site Le Comptoir Irlandais


Commenti


bottom of page