top of page

Blanquefort : le projet de construction d'un entrepôt suscite l'inquiétude

Un entrepôt logistique abritant les spiritueux de la société Bardinet devrait voir le jour sur l'avenue du XI novembre à Blanquefort. Des riverains du quartier Rivière ainsi que de nombreux habitants de la commune et autour s'opposent au projet. La taille imposante (10000 m² de surface, 18 m de haut), les nuisances que cette activité engendrera et l'impact sur l'environnement sont les principales raisons évoquées.



La création d'emplois ainsi que le bilan d'une étude environnementale sur le site n'auront pas convaincu de nombreux riverains sur le sort de la zone naturelle qui longe leurs jardins.

Le permis de construire a été délivré, cependant une pétition en ligne par le Collectif du Bois Vert contre le projet a récolté à ce jour plus de 2200 signatures. "On n'est pas contre l'industrie, mais contre le choix de l'emplacement, explique H., une habitante du quartier Rivière, jadis appelé le "Village". Pourquoi ne pas avoir choisi un site déjà bétonné, dans une zone dédiée à ce type d'activité, plutôt qu'un lieu naturel, paisible et adjacent à un quartier résidentiel ? Et l'argument de création ou de maintien d'emplois ne convainc pas ; ces industries ont tout automatisé depuis des décennies et l'emploi a été globalement impacté".


Mathieu, sensible à l'environnement et à l'origine du Collectif du Bois Vert, s'étonne : "Bordeaux Métropole nous parle de préservation de la nature, de plantations d’un million d’arbres, de résilience alimentaire et donne le "feu vert" à ce genre de projet, en totale contradiction avec les enjeux réels."


Classement SEVESO Règlementation européenne qui identifie les risques liés aux installations industrielles. Un risque technologique est un incident qui a des "conséquences immédiates graves pour le personnel, les populations avoisinantes, les biens ou l’environnement" selon le site du Ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires. Bardinet SAS Blanquefort a un classement Seveso de seuil bas (donnée officielle 2022). En 2021, on comptait 6 accidents majeurs de sites SEVESO en France, contre 11 en 2016 (source : données ARIA).


L'objectif de Bardinet, déjà implanté à Blanquefort, rue de Fleurenne, est d'avoir un "entrepôt logistique supplémentaire à proximité du site de fabrication" afin de "conserver l’activité sur la même commune et ainsi réduire des flux trop importants. La politique qualité s’appliquera par extension à cette nouvelle zone de stockage tout comme les consignes de sécurité et la politique environnementale déjà en place." (source : dossier du projet du 01/04/2022).


Une proximité qui n'empêchera pas une augmentation de la circulation, déjà très dense aux heures de pointe. Le rapport suscité précise une moyenne de 25 poids lourds par jour au départ et à l'arrivée de l'entrepôt.



Le site représentera une surface de 3356 m² (environ la taille minimale d'un terrain de football) sur une zone humide de type friche d'un peu plus de 9000m². Toujours selon le dossier, les arbustes seront possiblement abattus en période à moindre impact environnemental et les arbres déplacés aux abords du site. De plus, des espaces verts seront créés. "Au détriment de combien d'arbres abattus ?", s'interroge Mathieu.

 
 

Il faut noter que l'impact environnemental a été estimé "modéré à fort" durant les travaux et "faible à modéré" pendant l'exploitation (étude SOCOTEC mars 2022).

Des mesures à caractère environnemental seront toutefois prévues selon cette même étude, même si elles n'empêcheront pas un changement de comportement de la faune et la flore locales (parmi les espèces animales protégées recensées, le Verdier d'Europe et le Serin Cini exploitent le site concerné - étude GEREA 2017).


"Ce projet n'est qu'une partie du problème, explique Mathieu, ce sont toutes ces installations mises bout à bout qui vont accroître l'artificialisation du territoire et réduire les espaces naturels. Pourquoi vouloir toujours exploiter plus, au nom de l'innovation et de l'industrie ?".


H., installée dans le quartier depuis 50 ans ajoute : "Il faut penser plus globalement, quelle société voulons-nous ? Ce projet est aujourd'hui dans notre quartier, mais il y en aura d'autres ailleurs. Cela nous concerne tous. De jeunes familles s'installent ici."


L'impact sur le trafic concernera beaucoup d'usagers sur cette voie. Nombreux sont les Médocains sur la route et nombreux sont ceux qui le sont par obligation : "Je préférerais prendre le tram, mais il ne passe pas à Parempuyre, où je vis et même en le prenant à Blanquefort, je dois prendre cette route. Quant au TER, il n'est d'aucune fiabilité et je ne peux pas me permettre d'arriver au bureau en retard", témoigne Aurore, une automobiliste rencontrée lors de la prise de photo du site.


Le projet verra certainement le jour, mais les riverains sont décidés à faire entendre leur voix jusqu'au bout et souhaitent le soutien d'autres habitants, que ce soit au nom du vivre ensemble et / ou de la préservation de la nature médocaine.


NDLR

Nous avons contacté le directeur technique de Bardinet, sans succès.


Propos recueillis par C.BL

Photo de couverture (c)C.BL/LGM 2023

Capture d'écran Google maps

Comments


bottom of page