top of page

Bordeaux Métropole et l'art de composter en 2024

Nouvelle étape dans les gestes qui sauvent (la planète) : composter était jusque-là encouragé par certaines collectivités locales via la distribution de composteurs gratuits. La loi contre le gaspillage change ce 1er janvier 2024 et renforce le tri des biodéchets par tous.



Cette loi oblige-t-elle l'utilisation d'un composteur ?

Que risque-t-on si on n'a pas de composteur en 2024 ?

Comment composter sans jardin ?


La Gazette fait le tri avec vous.


Que dit la loi ?

Conformément au droit européen et à la loi anti-gaspillage de 2020, un avis gouvernemental du 6 décembre dernier décrit les nouveaux engagements relatifs au tri des biodéchets. A ce jour et contrairement aux professionnels, les particuliers ne seront pas verbalisés s'ils ont mis les restes du repas de la veille dans le bac gris ; en revanche, les collectivités locales doivent tout mettre en œuvre pour que le compostage soit facile et à la portée de tous.


C'est quoi un biodéchet ?

C'est un déchet non dangereux et biodégradable (dégradé par des organismes vivants, ndlr). Il comprend les déchets verts et les déchets alimentaires*.


Et le compostage ?

Il s'agit d'un processus de décomposition de matières organiques par divers organismes naturels (bactéries et champignons, oxygène, eau). Au bout de quelques mois, le résultat obtenu, le "compost" (d'une texture similaire à du terreau) permet diverses activités comme le jardinage et la création d'un potager.



Outre la réduction des déchets dans le bac gris et l'impact positif sur la planète, vous ferez des économies sur l'engrais. Vous serez également plus enclin à consommer des fruits et légumes si ceux-ci poussent dans vos jardins et sur vos balcons. Chacun sa motivation !


 
 

Objectif Bordeaux Métropole : adapter le tri des biodéchets à tous les particuliers

Différentes façons de composter sont proposées, gratuitement.

  • Compostage individuel : plusieurs fois par an votre commune propose de distribuer gratuitement un composteur. Il suffit de contacter sa mairie et de s'inscrire auprès d'elle. Plus de disponibilité ? Vous avez raté la dernière distribution ? Il est possible de venir chercher votre composteur directement à l'entrepôt de Bègles.

  • Compostage partagé : on retrouve des composteurs collectifs au pied d'immeubles par exemple. Il faut s'inscrire ICI pour obtenir le code d'accès du composteur auquel vous avez potentiellement accès. Potentiellement, car souvent réservé aux habitants de la résidence où le composteur demeure. Il y a également une possibilité de création de composteur partagé. Toutes les infos ICI ou en mairie.


D'autres solutions sont possibles comme la collecte au porte à porte. Renseignez-vous auprès de votre municipalité.


Compostage "pour les nuls"

Bordeaux Métropole propose des formations gratuites pour verdir les mains novices. Infos ICI.


Nos lecteurs côté Médoc devront patienter pour connaître les projets de la Communauté des Communes Médoc Estuaire quant à la mise en place de composteurs individuels et partagés sur Arsac, Le Pian, Ludon et Macau.


*On évite de mettre les déchets suivants dans le composteur :

Matières chimiques et toxiques, verre, métal, plastique, matières synthétiques, gravats, coquillages, excréments de chien et chat, litière, couches, sacs plastiques biodégradables, cendres de charbon de bois, terre, sable. On ne met pas non plus les restes de viande et de poisson, ni les os.

Pensez à vous renseigner auprès du fournisseur de votre composteur au préalable.


Nous vous conseillons de lire ce petit article sur des astuces de compostage par Claire Zech, Parempuyrienne et gérante d'Un Chemin Vert qui propose des produits et ateliers éco-responsables.


Cet article ne traite pas des obligations soumises aux entreprises.

 

Par C.BL

Photo de couverture (c)C.BL/LGM 2024

Photo d'illustration libre de droit

Schéma du tri des biodéchets ADEME



Comments


bottom of page