top of page

Créations et bienveillance à l'Art Y Show ce dimanche


C'est avec soulagement que la 7ème édition du Marché des Créateurs par l'association parempuyrienne Arty'Scrap a pu se tenir. En effet, l'an dernier les mesures sanitaires en vigueur ne le permettaient pas.

Nous rencontrons Sabine, la Présidente actuelle qui nous raconte le parcours de l'association créative, et créatrice de passion. "L'association a été créée il y a 11 ans par Angélique qui est toujours adhérente aujourd'hui. Nous proposons des ateliers de scrapbooking (ndlr : création d'albums personnalisés avec des photos et objets/supports décoratifs pour les mettre en valeur, symbolisant un souvenir, un thème, un style...) ; pour le moment nous utilisons nos stocks personnels mais nous acceptons volontiers les dons qu'ils soient monétaires ou sous forme de matériel." L'association organise donc chaque année un marché des créateurs pour mettre en lumière les talents locaux et qui travaillent par passion avant tout.

La mesure sanitaire est moindre cette année : le pass sanitaire suffit et le masque est facultatif. 32 créateurs nous accueillent dans une ambiance douce, tamisée, comme si la laine, le cuir, le coton nous chantaient en murmurant une vieille comptine.

Le choix est grand et varié, mais l'ambiance est homogène : la passion est là, aucun doute ! Les créateurs en parleraient des heures de leurs objets, leur œuvres, leurs bijoux, leurs textiles. Et de leurs valeurs : le fait-main, le local, la qualité, la personnalité.


Une odeur florale très subtile m'interpelle : c'est la table de Gwenn Art Déco et ses bustes et objets aux arômes sublimes. Les senteurs (choisies selon le moment de la création, selon l'humeur, l'envie, l'idée de la créatrice) sont mixées à l'appareil en plâtre et peuvent ensuite être ajoutées sur l'objet fini quand elles s'estompent. Pour Octobre Rose, Gwenn a créé une collection de bustes féminins en hommage aux femmes qui ont combattu la maladie ou sont en train de le faire.


Je continue mon chemin et suis attirée vers les stands de tricots. Sûrement la saison automnale, bien que la journée soit ensoleillée, qui motive à penser aux manteaux d'hiver et bonnets de laine. La qualité est là, c'est chose certaine. Les heures passées pour créer l'original, l'utile, l'éco-responsable se ressentent et revivent au toucher.

Ci-dessous, Phileas Laine et ses tricots élégants.


En passant par chez Isa Debrouille et son calendrier de l'Avent un peu loufoque, nous atterrissons chez Bas de Laine et ses sacs dont le style ne peut que nous faire imaginer le pays préféré de cette mérignacaise. Yay lads, Scotland in our hearts!

La créatrice a commencé son aventure il y a 3 ans, après une carrière plus classique, comme préparatrice en pharmacie. Puis comme pour beaucoup vient le moment où l'on fait le bilan de sa vie, et l'on se penche sur ce qu'on veut vraiment faire, pour soi, pour son épanouissement. "L'Ecosse est mon deuxième chez moi, nous raconte Madeleine Cadalen, la créatrice. Le tartan est un motif privilégié pour moi et j'y incorpore d'autres matières, que je travaille moi-même comme le cuir par exemple dont j'achète les peaux et non le produit fini. Cela correspond à mes valeurs d'anti gaspillage, d'écologie et du travail fait main." Les matières premières, que Madeleine achète en France, directement au producteur autant que possible, sont utilisées dans leur intégralité, et dans le respect de leur beauté et leur vulnérabilité. "Chaque pièce est un morceau de moi ; quand je vends un sac, je le transmets à la personne pour qu'elle prenne le relai dans sa continuité." Comme on transmet les valeurs, l'histoire, les objets. Le prix d'un objet fait main est parfois ce qui refroidit l'acheteur mais quand on comptabilise le temps passé et le coût de production, on en revient à un taux horaire pour Madeleine de 10 à 14€ par un gros sac. Un geste donc pas si onéreux mais humain.

Les couleurs automnales des sacs de Madeleine tombent à pic !
Un choix des mélanges qui a du sens et du style !

Une bien belle visite pour ma part, et un grand merci à Sabine et ses adhérents, qui ont tout organisé pour le ravissement total de nos mirettes.


- Par CBL

Comments


bottom of page