top of page

JustBon : quand les Antilles s'installent à Blanquefort

Il fut un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, où se trouvait à Blanquefort, au niveau du rond-point qui sépare le lycée St Michel du lycée Jean Monnet, le QG des lycéens, le restaurant Chez Gégé devenu depuis La Cochonnerie. A côté, nous pouvions partir en Asie avec un traiteur asiatique, puis encore en suivant, direction l’Italie avec une pizzeria. Mais ça c’était avant…



Le parcours du chef

Né aux Etats Unis de parents antillais, Just Questel a quitté St Barth à l’âge de 14 ans pour venir en Métropole. Après avoir vécu deux ans dans la périphérie de la ville rose, Toulouse, le manque s’est fait sentir. Ce fut donc un retour aux sources durant sept ans où il suivit des études pour devenir infirmier. Après avoir fait ses premiers pas dans le métier, il décide de revenir en Métropole pour exercer.


Malheureusement, c’est à la suite d’un accident de travail que le choix de se reconvertir s’est présenté. Aimant manger et cuisiner, Just a depuis les années 90, toujours eu envie de monter un projet de restauration en associant alimentation et musique. A l’époque, cette idée n’ayant pu voir le jour, ce sont ses amis, sa famille et les associations qui ont pu profiter de ses talents de cuisinier.


En 2020 il échangera sa tenue d’infirmier contre celle de cuisinier. La cuisine ayant fait partie de son éducation antillaise, les petits plats colorés n’avaient plus de secret pour lui. Mais, par respect pour ce métier et celui de ses futurs clients, il décide de passer son CAP Cuisine.


Embarquement pour le soleil

Après plus d’un an de recherche de local, c’est le 3 novembre dernier que Just Questel a eu le plaisir et la joie d’ouvrir les portes de son établissement, baptisé "JustBon". Accueilli au comptoir par le sourire et la gentillesse de Nicolas, le fiston, vous n’aurez que l’embarras du choix pour satisfaire votre estomac. Aux fourneaux, le chef de famille devient le chef cuisto et se fera un plaisir de vous conseiller et vous expliquer ses plats.

Le soir, il partage son tablier avec son binôme, sa moitié à la vie comme à la cuisine, Séverine, venue le soutenir dans cette nouvelle aventure.


Une ouverture inattendue

Après de longues semaines de sueur et de courbatures pour réaliser tous les travaux et les installations nécessaires, la petite famille a été récompensée de leurs efforts. Les gens ont visiblement été séduits par cette idée puisqu’en ce fameux vendredi d’ouverture, le 3 novembre dernier, les clients n’ont pas cessé de se succéder. Le restaurant a tellement bien fonctionné que certains produits se sont retrouvés en rupture. De Bordeaux, Lormont ou Mérignac, les gourmands sont venus en masse découvrir ce nouveau lieu ensoleillé.


La clientèle est plutôt mixte et se fait un plaisir de faire fonctionner le bouche à oreilles. Y compris bien sûr la communauté antillaise, ce qui évidemment n’est pas pour déplaire au chef.


 
 

Chef, qu'est-ce qu'on mange ?

JustBon vous dévoile une cuisine créole et française avec option végétarienne.

Deux cartes sont présentées :


  • La carte snack vous propose des plats à emporter tels que de la friterie (frites de patates douces, de bananes plantain), des accras de morue et végétariens, des bokits (sandwich guadeloupéen). Également sur cette carte, des plats typiques tel que le rougail saucisse, le poulet boucané (poulet mariné dans des épices durant douze heures puis cuit au fumoir entre deux et trois heures).


  • La carte traiteur propose cinq plats (uniquement sur commande) qui vous feront voyager de la Louisiane à Haïti en passant par les Antilles et la Réunion. Cependant, afin de ne pas lasser sa clientèle, Just diversifie ses plats en fonction des saisons et des évènements. Toujours bien sûr en suivant la culture antillaise. Par exemple, saviez-vous qu'à Pâques, les Antillais ne mangent pas de viande ? Ils cuisinent plutôt du crabe, de la pieuvre, du poisson. C’est donc naturellement que ses plats seront adaptés à cette période.


En attendant, on ne manquera pas d’aller goûter les spécialités de Noël. Les plats sont faits maison, y compris la confiture coco et le poulet boucané.



Attention cependant à ceux qui souhaitent manger sur place. Le restaurant ne pouvant contenir que trois tables, il est nécessaire de réserver.


Avec une grande amplitude horaire, vous parviendrez forcément à trouver le créneau qui vous convient pour venir vous enjailler, en attendant votre commande, sur les sons caribéens qui résonnent dans ce nouveau lieu de restauration, puisque JustBon vous accueille du lundi au samedi de 11h à 14h et de 18h à 22h.


Pour les adeptes de la livraison, pas de panique, une inscription est en cours sur la plateforme Uber Eats.


Restez connecté

Sur leurs réseaux sociaux (Facebook et Instagram) et sur leur site internet (en cours de construction), Just nous apporte encore plus de soleil et de chaleur et nous fait le plaisir de partager avec nous sa cuisine par quelques recettes, accompagnées de leurs origines, mais également sa culture, au travers d'histoires et d'anecdotes. Alors pour ne rien rater, n’oubliez pas de vous abonner.


C'est tout ce qu'on lui souhaite

Au vu de l’engouement et du manque d’établissement de ce genre dans la région, Just n’a pas abandonné son idée d’il y a vingt ans. Plus tard, il aimerait enfin donner naissance à son restaurant qui proposerait un service à table et des animations. On croise les doigts.


Contact

JustBon

3 Bd. Alcide Lançon, Blanquefort

06 86 13 30 97


 

Par Lydia Besse

Photos (c)JustBon 2023



bottom of page