top of page
manreadingnewspaper_edited.png

Keolis 2023-2030 : les transports publics à venir

Le renouvellement de la concession des services de transports de Bordeaux Métropole avec Keolis pour une durée de huit ans à partir de l'an prochain a été adopté en conseil de Métropole il y a quelques jours. Les objectifs ont été établis. Mais qu'en est il pour les communes que nous couvrons et appelons la Médopole* ?


Retour sur un sujet très suivi par les usagers et dont la représentante, la Vice Présidente des mobilités n'est autre que la maire de Parempuyre, Béatrice de François.


photo Jonathan Vindiolet CC

Etat des lieux

Mme de François prenait la parole ce jeudi 7 juillet afin d'exposer la situation des mobilités sur la métropole et le projet de leur développement qui sont sur la table depuis 2018 et dont les grandes lignes ont été votées en septembre dernier. La Vice Présidente des mobilités rappelle que le projet repose sur trois axes : le schéma des mobilités, le RER métropolitain et le choix du concessionnaire des transports.


"Le renouvellement du contrat actuel a été décidé en décembre 2019, [...] Nous sommes donc sur un contrat de plus 2,2 milliards d'euros sur huit ans et qui débutera le 1er janvier 2023. [...] In fine, ce montant est conforme à la trajectoire budgétaire que nous avons définie", relate Mme de François. C'est donc Keolis qui garde la main sur les transports du service public avec pour objectif global de renforcer l'intermodalité et désengorger le tram.


Contenu du contrat de concession

Tramway : la métropole conserve ses quatre lignes de tram avec :

  • Extension de la ligne A jusqu'à l'aéroport de Mérignac (printemps 2023).

  • Pour 2025 : Keolis s'engage à créer deux nouveaux itinéraires via un nouvel aiguillage ajouté à Porte de Bourgogne (lignes E et F).

  • Réseau central : trams toutes les deux minutes trente.

Bus de ville : un réseau de bus qui va s'accroitre.

  • 4 nouvelles lignes express pour septembre 2023, 1 pour avril 2024 et 2 en 2025.

  • Service à la demande "Reflex" (lieux clés de la rive droite et gauche, aéroport)

  • Service de nuit depuis les Quinconces vers les 28 communes de la métropole ("Flex Night")

  • Bus "Flex Gare" Parempuyre et "Flex Gare" Presqu'île (service à la demande)

Cars scolaires : pour le primaire et le secondaire avec des bus en complément aux stations Vcub.

Service adapté Mobibus : arrêt à la demande pour les personnes à mobilité réduite.

Bat Cub : navettes fluviales. Deux nouveaux bateaux prévus en 2024, deux autres en 2025 et augmentation des pontons d'arrêt sur les deux rives.

V Cub : vélos en libre service. Modernisation des stations et option électrique pour 50% d'entre elles.

Vélos électriques : location longue durée à partir de mai 2023 (un an renouvelable une fois).

Transport alternatif : téléphérique (en projet).

Parcs relais : plus de services prévus (accès nocturne, privatisation ponctuelle, tarif court séjour etc.).


ℹ️ Blanquefort et Parempuyre :

  • Ligne E tram pour septembre 2025 : Floirac Dravemont - Blanquefort.

  • Bus Flex Gare à Parempuyre (à la demande)

Des améliorations sur la sécurité, la lutte anti-fraude, la parité homme-femme, le dépannage et les performances techniques du réseau ont été engagées par le futur concessionnaire.


Un plan de quinze actions pour le développement durable a été négocié également, avec "par exemple, des engagements de Keolis sur la plantation de 2 500 arbres, un objectif de baisse de 10% de la consommation d'eau [...]". Des améliorations RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) avec l'objectif que les personnes en situation de handicap représentent 6% du personnel. Enfin, dix millions d'euros seront consacrés à l'innovation.


La nouvelle grille tarifaire sera votée en Conseil au printemps 2023.


photo Phillip Maiwald (Nikopol) CC

Les Parempuyriens mieux desservis ?

"En 2027, plus d'un usager sur deux aura accès à une fréquence inférieure à dix minutes" annonce la VP des transports.


Les Parempuyriens s'inquiètent : le tram qui finalement ne desservira pas la commune a laissé un froid. Une proposition exploitable par un collectif de la commune, Mobilités Parempuyre, avait été avancée et soutenue par de nombreux usagers : une navette de gare à gare (Blanquefort - Parempuyre) pour rejoindre le tram et en complément de la ligne 22 (fréquence actuelle 30 minutes en semaine et 40 à 60 minutes le week-end). La ligne Flex Gare Parempuyre satisfera-t-elle ce manque ? Pour le moment pas plus d'infos mais des rencontres avec les habitants de chaque commune seront prévues à partir de mi-septembre.


Gare de Parempuyre (Google Maps)

Par C.BL



*Médopole : terme inventé par l'un de nos reporters Dominique Gravois pour définir la zone que la Gazette couvre et qui se compose de trois villes de Bordeaux Métropole et de quatre villes de la CDC Médoc Estuaire.

ESPACE PUB

bottom of page