top of page

Le Taillan se mobilise pour Lou, jeune parasurfeuse qualifiée aux Mondiaux 2022

Les championnats de Parasurf ne vous disent peut-être pas grand-chose ; il s'agit pourtant d'un événement très important pour une jeune Taillanaise de 17 ans, Lou Méchiche.



En effet cette dernière est qualifiée en équipe de France de Parasurf pour les championnats du monde, qui auront lieu en Californie aux États-Unis du 4 au 11 décembre 2022. Lou prépare donc son départ, sauf que... les frais liés au voyage doivent sortir de sa poche !



Très vite, la communauté taillanaise sur Facebook se mobilise et un événement pour financer tout ça s'organise. Nathy Cona, tatoueuse au Taillan (Rose Tattoo), prend les devants avec le soutien de la ville et du groupe LTMS.


"Je suis proche de Lou et de sa famille et j'admire ses parents qui sont extrêmement unis autour de leur fille. Je suis sensible au monde du handicap, ma fille l'étant et contrairement à Lou, elle est effrayée par l'extérieur. Lou me remplit d'admiration en voyant autant de force, de courage et de volonté ! Et cette initiative pour dimanche est de gonfler la cagnotte pour qu'elle nous ramène la coupe du MONDE !"


Événement solidaire ce dimanche

Rendez-vous dimanche 27 novembre à la salle du 11 novembre au Taillan entre 8h et 20h.


Un vide-greniers solidaire s'y tiendra ; nous vous invitons à venir déposer tous les objets dont vous ne vous servez plus, à scruter l'article qui vous manque depuis des années, mais aussi à consommer de bonnes crêpes sur place afin de récolter les fonds nécessaires pour payer le voyage de Lou, dont nous allons vous raconter le parcours incroyable à travers les mots de son papa Cyril (une urne sera aussi à votre disposition dans la salle, si vous préférez donner des sous directement).


Lou avec Pita son chien-guide

Persévérance

"Lou a eu une tumeur cérébrale à l'âge de deux ans, ce qui l'a rendue très fortement malvoyante. Son frère faisait du surf et elle en rêvait mais pensait que ce n'était pas possible pour elle.

Vers ses sept ans, une fois ses traitements par chimiothérapie terminés, on lui a retiré l'équipement (cathéter) qui l'empêchait encore de toucher à son rêve.


Puis elle a pu découvrir le surf, d'abord lors de journées d'initiations dédiées aux déficients visuels. Elle finit par intègrer un club en inclusion et goûte très vite à la compétition. Tout s'enchaîne alors très vite.


En Parasurf, il existe plusieurs catégories en fonction du handicap, dont deux pour les déficients visuels. Dans cette catégorie, les surfeurs sont accompagnés d'un binôme qui les guide à la voix (pas de contact possible)."


Vos dons

Les frais comprennent le voyage de l'accompagnant, les frais de transfert, le véhicule, la restauration et un peu de matériel.


N'hésitez pas à contacter le père de Lou pour plus d'informations, Cyril Méchiche sur Facebook. [La Gazette confirme la validité de l'événement et ses bénéficiaires, ndlr]


Vous souhaitez faire un don pour Lou mais n'êtes pas disponible dimanche ? Une cagnotte en ligne a été mise en place ICI.


Merci pour elle et à dimanche !



Infos recueillies par C.BL

Photos fournies par Cyril Méchiche



bottom of page