top of page

Les rues de Parempuyre et leurs secrets


Etude de quelques odonymes locaux.

notre odonyme à Bezannes (Grand Est)

ODO-QUOI ?

Un odonyme est le nom donné à une voie de communication (rue, avenue, route etc.). Il est constitué de 2 éléments : un générique (rue, place, allée, etc.) et un spécifique (appellation particulière).


Pour Parempuyre, l'élément spécifique est très varié et désigne des lieux (Gare, Ancienne Poste, Port de Lagrange, etc.), des éléments divers (oiseaux, arbres...), ou des célébrités (poètes, écrivains, militaires, etc.).


LES HOMMAGES DE PAREMPUYRE

Nous allons consacrer quelques lignes à ces voies portant le nom de personnes dont la célébrité n’a, le plus souvent, pas dépassé Parempuyre ; en effet derrière ces noms se cachent des personnalités qui ont servi notre commune.


Tout d’abord, et par ordre chronologique celles qui ont exercé la fonction de maire :

  • M. Philippe DURAND-DASSIER, maire du 15 juin 1904 au 1er septembre 1935, dont le nom a été donné à la rue de la mairie jusqu'au rond-point du XIV juillet.

  • M. Hubert DURAND DASSIER, qui a pris la succession de son père Philippe, a été maire du 6 octobre 1935 au 17 mars 1971, son prénom étant associé à celui de son père pour dénommer la rue commerçante du centre-ville.

  • M. Camille MONTOYA a exercé la fonction « par intérim » de décembre 1944 à mai 1945, alors qu’il était adjoint. Son nom vous amène au complexe Léo Lagrange.

  • M. Yvan BRIC, maire du 20 mars 1971 au 3 novembre 1994 quand il a quitté sa fonction pour raison de santé. Son nom a été donné à la place devant le Collège Porte du Médoc.


Ensuite, par ordre chronologique de leur prise de fonction d’adjoint au maire :

  • M. Marcel BENSAC, adjoint du 19 mai 1912 au 30 janvier 1934. La rue portant son nom va de la rue de Landegrand à la rue Maurice Fillon en longeant le quartier Fontanieu.

  • M. Camille MONTOYA, adjoint du 18 février 1934 au 14 mars 1956 (maire par intérim de décembre 1944 à mai 1945). La rue du collège et du complexe sportif Léo Lagrange porte son nom.

  • M. Félix JONC, adjoint du 18 mai 1945 au 1er janvier 1950. La rue portant son nom relie la rue de Macau à la rue de Landegrand.

  • M. Daniel DELAUBE, adjoint du 6 mai 1956 au 28 mars 1965. La rue part de la rue de Landegrand et rejoint avec la rue de Bigeau, la rue des Chênes.

  • M. Léonce DUPEYRAT, adjoint également du 6 mai 1956 au 28 mars 1965. La voie ainsi nommée part de la rue des Palus et rejoint la rue des Ardillières.

  • M. Henri FOUNEAU, adjoint au maire du 28 mars 1965 au 20 novembre 1967. L’ancienne place du Centre a été transformée en rue et baptisée à son nom ; en sens unique, elle passe devant l’EMA (Ecole Municipale d'Art) et relie la rue du Général de Gaulle à l'avenue Durand-Dassier.

  • M. Marcel GUILBERT, adjoint au maire du 28 mars 1965 à juillet 1968. Une impasse à la sortie Est de la commune donnant sur la rue des Palus (entre les rues Léonce Dupeyrat et d’Olives) porte son nom.

Thierry Grolleau (Copains d'Avant)

Mention spéciale à M. Thierry GROLLEAU, adjoint, qui nous a quittés en 2018 ; l'espace servant à la Maison des Associations, au musée des Combattants et au futur "coworking" (bureaux partagés) a été nommé en son honneur.


Nous trouvons ensuite deux personnes qui ont exercé longtemps leur fonction :

  • M. Maurice FILLON qui a été conseiller municipal plus de cinquante ans de 1904 à 1955. La rue l’honorant part de la mairie, longe la Poste et l’école maternelle Libération pour rejoindre la rue de Ségur à hauteur du quartier Fontanieu.

  • M. Jean METAYET, garde-champêtre de février 1943 à avril 1979, a en outre été bénévole au club de football (C.A.P. à l’époque) puis en 1968 à l’origine du club de handball (USP). L’allée à son nom donne sur la rue du Procurayre, à coté du local du CCAS et passe devant la crèche Le Petit Prince.


En plus des célébrités, éléments divers et lieux à Parempuyre, on trouve des héros et événements, références historiques à la Seconde Guerre Mondiale, dont la célébrité a bien évidemment dépassé les limites de la commune, mais un rapide rappel toujours utile aux jeunes générations et aux autres s'impose :

  • BRIGADE CARNOT : unité FFI, créée en 1944 par Jean de Milleret dans les Landes, qui rejoindra Bordeaux pour bloquer les allemands retranchés dans la partie nord du Médoc.

  • CORPS FRANC POMMIES : créé par le commandant André Pommiès le 17 novembre 1942, il est à l'origine une unité militaire de la Résistance composée de volontaires qui va contribuer à la libération du Sud-Ouest.

  • FRONT DU MEDOC : combats entre forces allemandes et Brigade du Médoc (commandée par Jean de Milleret) pour libérer la « Poche du Médoc » qui s’étendait de Montalivet à la Pointe de Grave. 

  • MAQUIS DE SAUCATS : groupe de 13 jeunes résistants assassinés le 14 juillet 1944 à la ferme de Richemont. La rue se situe au lotissement de la Lisière du Vignoble.


Parempuyre continue donc cette tradition qui nous permet de rendre hommage un peu tous les jours aux acteurs du Parempuyre d'antan, et d'agrémenter l'histoire locale.


- par Dominique Gravois


Comments


bottom of page