top of page

Lumière sur... Aux Pains d'Amis


Il est 17h00, la nuit pointe le bout de son nez. Alors qu’une fournée de baguettes chaudes sort tout juste du four, j’entre dans l’arrière-boutique de la toute jeune boulangerie parempuyrienne ‘Aux Pains d’Amis’.

Depuis son ouverture en mars dernier, cette boutique - cogérée par Pierrick Budis et Romain Pomarès, deux trentenaires sympatiques et passionnés par leur métier - a su se faire une place dans notre commune. Alors que Romain s’affaire à la fabrication du pain, je m'entretiens avec Pierrick. Découverte.


 

Gazette de Parempuyre (GP) – Bonjour Pierrick, merci de m’accorder un peu de temps dans votre planning qui doit être bien chargé. Pourrions-nous en savoir un peu plus sur vous et votre associé ? Quel est votre parcours et comment en êtes-vous arrivés là ?

Photo Aux Pains d'Amis

Pierrick Budis (PB) – Bonjour et bienvenue ! Je m’appelle Pierrick et mon associé s’appelle Romain. Nous sommes tous deux titulaires d’un CAP boulangerie. Pour ma part j’ai également obtenu un brevet professionnel et j’ai même passé 2 ans dans l’armée. Pendant mes études, j'ai passé le concours de Meilleur Apprenti de France (région Aquitaine), je suis arrivé deuxième.

Nous avons travaillé ensemble pendant 7 ans dans une boulangerie située à Saint Aubin, c’est là que nous nous sommes rencontrés. Tout se passait bien, nous nous y plaisions. Mais à un moment donné – comme pour beaucoup – j’ai eu envie de monter ma propre affaire et Romain était partant pour me suivre. Nous avons alors décidé de nous associer. Nous avions la chance d’avoir une patronne très compréhensive qui nous a d’ailleurs beaucoup aidés et conseillés. Nous lui sommes très reconnaissants pour ça.


GP – Pourquoi vous être installés à Parempuyre ?


PB – Pour la proximité, car nous ne voulions pas faire des kilomètres pour venir travailler ! Nous ne nous étions pas limités à Parempuyre, cela aurait pu être Ludon ou Blanquefort, mais nous avons trouvé cette opportunité et ainsi pu reprendre cette affaire à un tarif très avantageux et surtout au bon moment pour nous.

Par contre nous ne voulions pas aller à Bordeaux. Entre les loyers élevés et la concurrence, nous ne voulions pas nous perdre dans tout ça !

Nous avons dû faire pas mal de travaux, tout réaménager à notre goût et remplacer tout le matériel. Et ce n’est pas fini car nous prévoyons de changer la vitrine et d’en mettre une plus moderne ! Quoi qu’il en soit, nous avons réussi à redonner une âme à ce lieu, il nous ressemble.

Photo Aux Pains d'Amis

GP – Qu’ont pensé vos familles de ce projet ?


PB – Nous avons tous les deux été très soutenus par nos proches. Et puis cela faisait un moment que je travaillais sur ce projet, environ 5 ans. Donc bon ce n’était plus une surprise pour personne, tout le monde savait que je ferais tout pour y arriver. C’était mon rêve, j’ai toujours voulu monter ma propre boulangerie donc c’est une belle concrétisation de toutes ces années de travail et j’en suis fier !


GP – Est-ce votre première expérience en tant que gérant ?


PB – Oui ! Alors qu’on se le dise, ce n’est pas un parcours facile. Entre l’envie du début et la concrétisation, il y a beaucoup de choses à gérer, à mettre en place !

Nous avons eu la chance d’être accompagnés dans notre démarche par les Grands Moulins de Paris.

Ils nous ont aidés pour la partie administrative, la comptabilité, les formations, etc. C’est une chance ! Ils nous ont également aidés pour réaliser notre devanture et nous ont offert notre première panière !

Pour la petite anecdote, nous avions figuré dans un reportage qu’ils avaient réalisé car nous étions dans les premiers à bénéficier de leur aide et de la panière.


GP – Pouvez-vous nous parler de vos produits ? Que proposez-vous exactement ?

Photo Aux Pains d'Amis

PB – Nous proposons 4 sortes de baguettes : la Tradition, la Céraine, la Sarmentine (avec graines de sésame) et l’Amicale qui est notre baguette, faite à base de farine de froment et semoule de blé dur)

Et nous avons 5 sortes de pains : le pain complet, le Kapnor (il contient des graines et sa mie est noire), le pain muesli (avec fruits confits), le pain au maïs et le pain de campagne.

A noter que nous proposons aussi des pains différents le weekend, des créations. Cela nous permet de diversifier un peu notre offre.

Notre gamme n’est pas énorme mais nous préférons faire moins mais le faire bien !

Et nous avons également plein de jolies pâtisseries à venir découvrir.


GP – Vous êtes artisan boulanger, vous fabriquez donc vous-même votre pain n’est-ce pas ? Est-ce le cas pour vos pâtisseries également ?

PB – En effet, tous nos pains sont fabriqués artisanalement et sur place par nos soins.

Romain s’occupe des baguettes et des pains. Et moi je m’occupe des viennoiseries, brioches et de tout l’aspect administratif de la boulangerie.

Concernant nos pâtisseries, nous travaillons avec Les Délices d’Alex au Taillan. Il s’agit d’un jeune maître artisan très doué et qui travaille beaucoup avec les boulangeries ayant moins de personnel que les autres. Nous avons fait ce choix car à l’heure actuelle, nous n’avons pas le volume de vente suffisant pour pouvoir embaucher notre propre pâtissier et donc nous permettre de faire nos propres gâteaux. C'est plus avantageux pour nous, du moins pour le moment.


GP – Qu’en est-il de vos fournisseurs ? Avec quels produits travaillez-vous ?

Photo Aux Pains d'Amis

PB – Avec des produits de première qualité ! Nous utilisons du beurre AOP de Poitou-Charentes et du sel de Guérande, entre autres. Nous essayons de choisir des produits qualitatifs afin d’obtenir et proposer de bons produits.

Malheureusement avec tout ce qu’il se passe en ce moment, nous avons parfois des difficultés à nous fournir. En ce moment le beurre que nous utilisons est en rupture de stock et les emballages que nous utilisons deviennent difficiles à trouver. Espérons que les choses s’arrangeront vite. Pour la farine ça va malgré une récolte un peu moins bonne cette année.

Ajoutez à cela que les prix ont beaucoup augmenté récemment, jusqu’à +10% sur pas mal de produits.

Par conséquent, nous avons dû arrêter notre offre ‘4 baguettes pour 3’. Nous préférons réduire nos marges et ne pas impacter notre clientèle. Nous refusons d’augmenter le prix de notre pain. Pour le reste on verra et nous ne le ferons que si nous n'avons pas d'autre choix.


GP – Comment vont les affaires jusqu’à présent ?


PB – Nous n’avons clairement pas à nous plaindre, la boulangerie a bien fonctionné dès le début !

Bizarrement au démarrage, beaucoup de gens ne savaient pas où nous étions et d’autres pensaient que l’ancien propriétaire avait juste fait des travaux. Mais nous avons ensuite renforcé notre communication sur les réseaux et nous essayons de continuer sur cette lancée !

Globalement, nous avons été très bien accueillis dans la commune et nous avons trouvé notre clientèle rapidement.

Pour vous dire, nous avons des gens qui viennent de Margaux et même une dame qui vient de La Brède car elle a gouté notre brioche chez sa sœur qui vit à Parempuyre et depuis elle revient en chercher régulièrement.

Nous accueillons environ 260 clients par jour, des gens vraiment adorables et qui nous soutiennent beaucoup ! Nous avons beaucoup de chance et cela nous convient très bien comme ça !

Et puis à côté de cela nous fournissons un dépôt de pain à Arsac, une crèche de Parempuyre et nous collaborons avec Plaisir du Monde qui nous commande des viennoiseries et du pain pour son brunch. Cette activité annexe c’est du bonus et nous sommes contents de pouvoir travailler avec d’autres commerces.


GP – Vous avez ouvert en plein période de Covid, entre confinements et couvre-feu. J’imagine que cela a eu un impact sur votre activité malgré tout ?

Photo Aux Pains d'Amis

PB – Nous avons été impactés mais ça aurait pu être pire. Et puis nous faisons partie de ces commerces qui n’ont pas été contraints de fermer, donc nous avons limité la casse.

Nous avons constaté une baisse de la fréquentation et donc de notre chiffre d’affaires lorsque les restaurants ont rouvert, car les gens ont à nouveau eu envie de sortir et donc d’aller manger dehors.

Cela a duré à peu près 3 semaines et puis c’est reparti ! De toute façon, la boulangerie n’est pas un secteur en crise car les gens ont leurs petites habitudes, aller chercher leur baguette de pain fait partie de leur routine et je ne pense pas que cela changera de sitôt. Après évidemment, nous n’avons pas le recul nécessaire pour faire un comparatif avec les années précédentes. Mais nous nous en sommes sortis, c’est le principal !


GP – J’ai déjà pu constater que des producteurs s’installaient sur le parking devant la boulangerie le weekend. Est-ce quelque chose d’entendu entre vous ?


PB – Absolument ! Nous avions en tête de trouver quelques producteurs afin de pouvoir travailler ensemble et se donner une visibilité commune. Ces gens se sont présentés d’eux-mêmes et viennent donc tous les dimanches matin. Il y a un jeune ostréiculteur de La Teste de Buch Les huîtres Legeron qui possède son propre parc à huître et un jeune couple de Macau, propriétaires de la Rotisserie C&P. C’est bénéfique pour nous tous, cela attire des clients et surtout, cela crée une dynamique car tout est fermé dans cette zone ce jour-là.


Photo Aux Pains d'Amis

GP – Quelles sont vos envies ou projets de développement pour la boulangerie ?


PB – Sous peu nous allons proposer des sacs en tissu à nos clients, afin de favoriser la réutilisation des contenants. Nous nous sentons très concernés par les questions écologiques et nous essayons d’y participer à notre échelle.

En début d'année, nous allons accueillir un nouveau boulanger dans notre équipe. Cela nous permettra sûrement d'atteindre notre autre objectif qui est celui de créer notre propre gamme de viennoiserie.

Evidemment nous aimerions pouvoir céer nos propres pâtisseries, mais nous ne pouvons pas nous le permettre pour le moment, c'est un budget conséquent !

Et puis plus tard, pourquoi ne pas reprendre une autre affaire, avec un local un peu plus grand, un espace de vente plus modulable nous permettant de proposer davantage de produits et d'accueillir un peu plus de monde. Mais pour le moment ce que nous avons nous convient, il n'y a pas d'urgence !

Nous n'avons pas pour objectif de devenir riches mais de gagner notre vie honnêtement en faisant ce que nous aimons.


 

La passion et l’humilité, ce sont les mots qui me viennent à la sortie cette entrevue.

Pierrick et Romain sont la preuve que lorsqu’on veut, on peut ! Ils ont su mener leur barque commune afin de donner vie à ce projet qui leur tenait à coeur.

Aux Pains d'Amis, c'est un lieu chaleureux où vous êtes toujours bien reçu et où les produits parlent d'eux-même...

Soit dit en passant, les Fêtes approchent ! N'attendez pas pour commander vos jolies bûches de Noël !


Photo Aux Pains d'Amis


48C Rue de la Gare

33290 Parempuyre


Pour toute commande particulière ou pour vos événements, vous pouvez contacter la boulangerie :

- par e-mail à auxpainsdamis@hotmail.com

- par téléphone au 05 57 65 87 75


Retrouvez Aux Pains d'Amis sur Facebook et Instagram


Horaires d’ouvertures :


Les lundis, mardis, jeudis, vendredis et samedis de 06h30 à 13:00 et de 16h00 à 19:30

Le dimanche de 7h00 à 13h00

Fermeture le mercredi

Comments


bottom of page