top of page
manreadingnewspaper_edited.png

Médoc : les grêlons de la peur ont fait des ravages

#METEO


Lundi 20 juin 2022, 21h18, Parempuyre. La Gazette finit sa réunion mensuelle et quitte la Maison des Associations. Quelques gouttes tombent et d'un coup, la grêle s'invite au spectacle et nous fait une sacrée revue durant une dizaine de minutes.

par AD

On ne s'entend plus penser dans la voiture, les coups sonnent comme des fusils à plomb et le pare-brise commence à fissurer. Je vois à peine la route et roule à 10 km/h avec les pleins phares, les essuie-glaces en sprint pour le 100 m et dans mon esprit, mille idées, mille souvenirs, mille scénarii sur la solidité du pare-brise, s'emmêlent. J'arrive à bon port tant bien que mal, et une nouvelle difficulté s'annonce : les grêlons font désormais la taille de balles de ping-pong et sortir de la voiture s'avère dangereux. Je me pose la question du siècle : "Qui de mon crâne si je sors ou du pare-brise si je reste "pètera" le premier ?" Car aucune solution n'est bonne. Dans chaque cas, je serai blessée, peut-être sérieusement.

par RAA

Un éclair de clarté s'empare de mon esprit : "Est-ce qu'un des collègues était à pied ?".

(Non et ils vont tous bien !)


Le ciel, manifestement en colère, doit m'entendre et avoir pitié puisque le diamètre des grêlons diminue et l'intensité de la cascade glacée avec. Je sors de la voiture, fais tomber le contenu de mes trois sacs bien sûr, les pieds dans l'eau, le tout dans une chorégraphie improvisée digne de Singin' in the Rain mais sans la douce voix ni la grâce de Gene Kelly. On pourrait intituler ma prestation Shoutin' in the Hail (Crier sous la grêle, ndlt).

J'hurle pas mal de fois, assez pour faire sortir mon voisin pensant sûrement que je suis en train de me vider de mon sang. Non, juste un peu douillette on dira.


Le spectacle ne fait que commencer. Ploc, ploc, ploc... Les lustres coulent ! Une bassine par pièce, quelques serpillères ci et là, un chien perplexe par la situation en général, je ressors constater les premiers dégâts. Car un miracle (ou une raille céleste) s'est produit et la grêle disparaît aussi vite qu'elle est apparue ! Comme par télépathie, quelques voisins sortent en même temps. Je vous passe les jurons, principalement évoqués par votre humble serviteuse, mais les bilans sont les mêmes : les parebrises, les phares, les portails, les toits, les potagers etc. Tout est troué, éviscéré, écrasé.

Le centre de Parempuyre, comme beaucoup d'autres lieux a été victime d'une météo tout sauf clémente, après plusieurs jours de canicule.

par DC

Le bla bla météo

Des rafales de vent atteignant 105 km/h à Bordeaux ont endommagé des hectares de vignes. L'orage repassera mardi 21 juin dans la nuit jusqu'au mercredi matin, avec des averses. Autant vous dire de rester prudent encore un peu. De toute façon, vous allez devoir passer vos prochains jours au téléphone avec l'assureur...


Le conseil

Prenez des photos et vidéos des dégâts de vos véhicules et immobiliers. Ne tardez pas à contacter vos assurances et à prendre rendez-vous auprès de prestataires de réparation. Si votre toiture est très endommagée, appelez les pompiers qui pourront vous conseiller ou vous assister dans la mise en sécurité de votre maison.


Courage à tous.


Par C.BL

ESPACE PUB

bottom of page