top of page

Pâques, histoire d'une fête

La période pascale est rythmée par plusieurs temps forts pour les chrétiens : le Carême, les Rameaux, le Vendredi Saint et le Dimanche de Pâques. Petit tour des traditions pascales.

 

Pâquoi ?

Du latin Pascua (nourriture) qui dérive de l'hébreu Pessa’h, la pâque juive. Inspirée d'une fête païenne célébrant la déesse du renouveau, Eostre (origine étymologique de Easter, Pâques en anglais) et christiannisée plus tard.


Le Carême

Le mercredi des Cendres marque le début du Carême. Ce jour-là, les chrétiens se rendent à l'église pour la distribution des Cendres qui rappellent que l'homme est poussière et redeviendra poussière. Jusqu’au début du XXème siècle, durant les 40 jours du Carême (rappel du temps passé par le Christ dans le désert), les chrétiens suivaient un jeûne partiel où certains aliments étaient interdits.


Les Rameaux

Le dimanche des Rameaux précède le dimanche de  Pâques , il célèbre l'arrivée de Jésus à Jérusalem. Les chrétiens font bénir des branches d’arbustes (comme le laurier) qui sont censées les protéger du mal durant toute l'année. Dans les pays anglo-saxons, on appelle cette fête Palm Sunday.

La Cène, cathédrale de Moulins (Wiki)

Le Vendredi Saint

Le Vendredi Saint est le vendredi précédant le dimanche de Pâques. Il marque le jour de la crucifixion et de la mort de Jésus-Christ. Pour ce jour-là, l'Église demande à ses fidèles de “faire maigre”, donc ne pas manger d'aliments riches comme la viande en mémoire du sacrifice de Jésus.


Le Dimanche de Pâques

Pâques est la fête la plus ancienne (IIème siècle) et la plus importante pour les chrétiens. Elle est au cœur de leur foi.

Pour eux, qui reconnaissent en Jésus le Messie, Pâques commémore la résurrection (retour de la mort à la vie) de Jésus, trois jours après la Cène (célébrée le Jeudi Saint), dernier repas qu'il aurait pris avec ses disciples. Par sa mort et sa

résurrection, le Christ, "fils de Dieu", rachète l’homme et l’extirpe de l'esclavage du mal et du péché. Le sens de Pâques est donc la victoire de la vie sur la mort.


En vogue

Pâques est la fête la plus populaire, avant Noël (!) de l'Église catholique . Il était traditionnellement obligatoire d'assister à la messe et d'y communier après s'être  confessé, d'où l'expression faire ses Pâques.

Souvent, la veillée (vigile) pascale, qui se tient entre le coucher du soleil du samedi saint et son lever le dimanche de Pâques, est l'occasion pour les adultes croyants, de recevoir le sacrement du baptême (naissance à la vie chrétienne), suivi de la confirmation du baptisé par l’Eglise.


Pâques est aussi l'occasion pour le Pape (Chef de l’Eglise Catholique) de prononcer la bénédiction urbi et orbi. Cette bénédiction et le message qui l'accompagne sont adressés aussi bien aux chrétiens de la ville de Rome (urbis)

qu'à ceux du monde entier (orbis).


Pâques : fête mobile

Dans le christianisme, une fête mobile est une fête célébrée à des dates différentes suivant les années. Pâques en est le meilleur exemple. La date de Pâques fut fixée par le Concile de Nicée  (assemblée générale des évêques de l’Empire romain) au premier dimanche après la première pleine lune qui suit le 21 mars (au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril).

Les Églises occidentales, qui ont adopté en 1582 le calendrier grégorien, célèbrent souvent Pâques à une date différente de celle des Églises orthodoxes, qui elles se réfèrent toujours au calendrier julien originel. Le décalage peut aller jusqu'à cinq semaines selon les années !

Plusieurs dates de jours fériés et de fêtes dépendent de ce jour de Pâques, comme le lundi de Pâques, l'Ascension, la Pentecôte, le lundi de Pentecôte qui sont donc aussi des fêtes mobiles.


Pâques : jours fériés

Le dimanche de Pâques est reconnu comme jour férié par tous les pays de tradition chrétienne. Le lundi de Pâques est également férié dans certains pays, comme la France (loi de mars 1886). En Alsace et en Moselle le Vendredi Saint est également férié.


Pâques : jour de fête, d’allégresse et de traditions

Tous les interdits du Carême sont levés ce jour là.


- L'agneau pascal : consommé le jour de Pâques. Il fait référence à Jésus qui s’est sacrifié pour racheter le péché des Hommes. L’agneau est considéré comme un symbole de pureté et de justice. 

- L’omelette pascale : au Moyen Age, le lundi de Pâques, on faisait le tour des fermes pour recueillir les œufs et faire des omelettes qui étaient distribuées aux pauvres et indigents. C’est devenu depuis synonyme de fête et de bon repas.

Elle est parfumée différemment selon les régions : elle est à l’aillet en Gironde, aux asperges dans les Landes, au saucisson dans le Béarn et au jambon au Pays Basque. Dans certaines villes, on prépare une omelette géante de plus de 1000 œufs qui est offerte à la population.

- Les œufs de Pâques : au XIIIème siècle, ce sont des œufs de poule peints en rouge (sang du Christ). Ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle qu’ils sont en chocolat. Selon la tradition chrétienne, les cloches sont silencieuses du Jeudi au Samedi Saint, elles en profitent pour partir à Rome se faire bénir et au retour elles rapportent des œufs, poules, poussins et lapins en chocolat qu’elles "perdent en chemin" pour la plus grande joie des enfants qui partent à la chasse aux œufs !

- Le lapin de Pâques : selon une tradition venue d’Allemagne, c’est un lièvre (le Osterhase) qui distribue les œufs ; il est exporté aux Etats-Unis et devient lapin (Easter Bunny), symbolisant le printemps, le renouveau et la fertilité.


Pâques : la poule ou l’œuf

Quant à savoir qui de la poule ou l’œuf est arrivé le premier : à Pâques, ils arrivent en même temps ; en France grâce aux cloches et en Allemagne et aux Etats-Unis grâce au lièvre ou au lapin (mais est-ce eux qui ont pondu ? Cela ne nous regarde pas !)


 

Tour d'Europe de Pâques !

Osterstrauss - Wikipedia

- Alsace : les enfants construisent une petite maison qu'ils placent contre un buisson dans le jardin. Le dimanche, la famille se rend à la messe et au retour, les enfants découvrent ce que le lièvre a déposé dans la petite maison ! On déguste également un biscuit géant en forme d'agneau.


- Allemagne : on décore son salon avec un Osterstrauss (bouquet de Pâques)


- Pologne : on sculpte une motte de beurre en forme d'agneau que l'on place dans un petit panier et qu'on amène à la messe. Les paroissiens remplissent les paniers de chocolats. le beurre est finalement mangé au repas pascal (et les chocolats aussi bien entendu !)


- Russie : on fait un gâteau, le Pashka, un gâteau au fromage blanc et fruits confits qui se confectionne sur 4 jours !


- Espagne : On fête dans chaque région la Semana Santa (semaine Sainte), reconnue Fête d'Intérêt Touristique International et National. Certains événements sont célébrés en public : à Séville par exemple, on se retrouve dans la rue pour la procession (le port de la croix par "Jésus"). On mange typiquement "maigre", avec comme dessert traditionnel les torrijas, une sorte de pain perdu.


Par Dominique Gravois

Comments


bottom of page