top of page

Parempuyre : initiation au dessin manga par Mana Vo Van

Mana Vo Van, illustratrice, graphiste professionnelle et professeure de dessin a animé une initiation de dessin manga, samedi 12 novembre 2022 à la maison des associations de Parempuyre.



[L'atelier était organisé par La Gazette Médopolitaine dans le cadre de ses événements ponctuels qui promeuvent chaque fois un acteur local auprès des habitants de la Médopole*.]


Le cours a fait le plein peu de temps après l’ouverture des inscriptions en ligne et ce sont quatorze jeunes participants, moitié filles, moitié garçons, ainsi que trois mamans qui se sont essayés à ce style de dessin le samedi après-midi.


Après une courte explication sur l’univers des manga et de leurs héros emblématiques familiers aux jeunes participants (mais dont j’avoue n’en connaître aucun !), les exercices pas-à-pas visaient à réaliser son auto-portrait façon manga.


En partant du tracé d’un cercle - un premier défi - auquel on ajoute un menton, puis des lignes de construction pour fixer les proportions, on trace ensuite les yeux, en utilisant les astuces révélées par Mana à propos de l’ordre de traçage des traits. Ceci afin d’assurer la symétrie et l’équilibre du visage. Ensuite il faut dessiner les oreilles, le nez, la bouche et pour finir par la chevelure.



Au fil des deux heures du cours, les impatients et impatientes ont laissé libre cours à leur imagination sur la grande feuille de papier, agrémentant les figures imposées de fantaisies personnelles assez “mangagesques” ou “pokémoniennes”, de mon point de vue de débutant. Les élèves les plus disciplinés s’appliquaient, attendaient le jugement de la professeure puis passaient à l’étape suivante sur instruction.


A l’issue du cours, j’ai vu quelques portraits stupéfiants de réalisme et d’autres qui appellent à... des cours supplémentaires ! Il faut reconnaître que dessiner un visage aux formes et proportions harmonieuses n’est pas si simple. Mon point de vue, partagé par une participante adulte : cela redonne l’envie de dessiner et de refaire les exercices chez soi.


Pour clore l’après-midi, une boisson japonaise (soft drink) avec étiquette très graphique était offerte à chaque participant(e), histoire de rester dans l’ambiance manga. Une excellente expérience, merci à Mana !


Pour en savoir plus sur les manga

Le mot japonais “manga” désigne une bande dessinée en général. Ces bandes dessinées populaires et peu chères sont dessinées et imprimées en noir et blanc, afin de limiter les coûts de production. La couleur est limitée à la couverture. Elles se lisent, comme tout livre ou magazine japonais, de droite à gauche. On les feuillette donc à l’inverse de ce que nous faisons habituellement.


Astroboy - premier manga (1952) / Wiki CC

L’auteur d’un manga est un ou une “mangaka”. En occident “manga”  désigne une bande dessinée reprenant les codes de ces productions populaires japonaises et de l’univers manga de manière plus générale. 

Les manga, explique Mana, se classent en cinq catégories, en fonction de l’âge des lecteurs et de l’orientation plutôt masculine ou féminine du contenu.


La catégorie Kodomo (enfant en japonais) s’adresse aux plus jeunes, indifféremment pour filles et garçons. Puis il y a la catégorie Shônen (adolescents) et Shôjo (adolescentes) mettant en scène de jeunes héros plutôt masculins pour les premiers et féminins dans les seconds. Les deux dernières catégories, Seinen et Josei, sont destinées aux adultes, respectives aux (jeunes) hommes et (jeunes) femmes. Les parents devraient connaître ces différentes catégories ne serait-ce que parce que le niveau de violence et d’exposition érotique augmente sensiblement. Tous les manga ne sont donc pas pour tout public !


A propos de Mana Vo Van

Mana est l’auteure du logo de la Gazette ainsi que de sa charte graphique. De nombreux parents la connaissent pour avoir maquillé leurs enfants lors de la fête d'Halloween au Château Ségur le 29 octobre dernier.


Mana, diplômée de l’école supérieure des métiers de l’image, s’est établie en graphiste indépendante, propose ses services pour des illustrations, logos, affiches, couvertures de livres, etc. Elle s’est également formée au tatouage et propose ses services sur rendez-vous.


Pour suivre Mana

INSTAGRAM @manaobordelo

Pour contacter Mana manaobordelo@gmail.com


Par Christian Hohmann

Photos ©CH/LGM 2022



*Médopole : terme inventé par l'association la Gazette Médopolitaine (nous !) pour signifier l'ensemble des communes situées entre le sud du Médoc et le nord de la métropole bordelaise, à savoir Le Taillan médoc, Blanquefort, Le Pian Médoc, Parempuyre, Ludon Médoc, Macau et Arsac.


Comentários


bottom of page