top of page

Parempuyre : le Bonsaï Club du Sud-Ouest expose pour la première fois les 26 et 27 mars

#ASSOCIATION #PAREMPUYRE #BONSAÏ


Munie de quelques livres sur l'art du bonsaï, Eliette Labecot, Présidente de l'association Bonsaï Club du Sud-Ouest me rejoint à l'Espace Thierry Grolleau de Parempuyre ce lundi, dans l'une des salles mises à disposition pour les associations culturelles de la commune. Résumer notre entrevue en un mot ? Détermination. Eliette sait de quoi elle parle et donnerait envie à n'importe qui de s'essayer à cet art ancestral, même à ceux qui n'ont pas la main verte, comme moi !

Instagram du club (avec autorisation)
 

La Gazette (GP) : Bonjour Eliette, je suis contente de pouvoir faire découvrir votre activité à nos lecteurs ! Qui êtes-vous en quelques mots et comment est née l'association ?

Eliette (EL) : Bonjour, je suis Eliette et je suis une grande passionnée des jardins et des plantes depuis toujours ; durant plusieurs années j'ai participé à des concours de jardins fleuris, et j'ai eu des bonsaïs que j'ai comme beaucoup plus ou moins réussi à conserver ! Afin de me perfectionner, j'ai voulu rejoindre un club de bonsaï. Seulement deux se trouvaient en Gironde ! J'ai ainsi passé deux ans au club de Saint Médard en Jalles et six ans à celui de Bruges. Mon dynamisme et mon envie d'aller plus loin m'ont fait sauter le pas en créant mon propre club, et l'association est née le 22 avril 2021, en pleine crise sanitaire. Un pari risqué, mais qui a payé : nous avons commencé à quatre et sommes actuellement trente-deux membres !


GP : Quelle est l'histoire de cet art ?

EL : Le bonsaï [traduire "arbre en pot", ndlr] est un art d'origine chinoise qui a été très vite migré au Japon. C'est l'art de miniaturiser un arbre pour le représenter en pot comme il serait dans la nature. [A l'origine vers 700 avant JC, ndlr] le bonsaï représentait le haut statut social. Aujourd'hui c'est une activité ouverte à tous et aux divers avantages : lien social, développement personnel... Il y a même une Fédération Française de Bonsaï et notre club y est affilié. Cela permet aux licenciés de participer à des expositions dans lesquels les plus jolis bonsaïs sont primés.

Site du club (avec autorisation)

GP : Comment ça se passe pour les membres de votre club, doivent-ils concourir obligatoirement ?

EL : Non c'est facultatif et personnellement je ne suis pas fan car je trouve que c'est juger le résultat sans prendre en compte le travail fourni. Un débutant n'aura peut-être pas un aussi bel arbre qu'un expert mais il aura travaillé tout autant. Mais je soutiens nos adhérents lorsqu'ils concourent. Il y a aussi la possibilité grâce à notre affiliation de former nos membres dans l'enseignement du Bonsaï. Il existe trois niveaux de formation : le N1 permet d'enseigner en club local, le N2 en club régional et le N3 en club national et international. Actuellement nous avons deux N1 dans notre club.


GP : Est-ce que tout le monde peut cultiver le bonsaï et réussir à le garder en vie ? [Rires]

EL : Si toutes les consignes sont respectées il n'y a pas de raison qu'il meure ! Une plante en pot est plus vulnérable que dans la terre mais il existe des méthodes très efficaces pour faire pousser et garder votre arbre en bonne santé. Je privilégie les méthodes naturelles pour la pousse et le traitement contre les maladies et les nuisibles (pucerons, thrips etc.) comme les purins, les engrais organiques etc.

​Publicité

GP : Que fait-on pendant vos "cours" ?

EL : Déjà on prend le café en arrivant ! Le lien social est très important et cela participe à la bonne ambiance pour la suite. Nous mangeons aussi ensemble à la fin d'ailleurs. Et aux beaux jours, nous faisons des séances dans nos jardins ! Le cours est complet : une première partie est consacrée à la théorie du bonsaï ; le reste, à la pratique. Je suis là pour répondre aux questions et donner des conseils bien entendu. Tous les niveaux sont acceptés, même en cours d'année, et chacun travaille à son rythme. Je conseille pour les débutants d'amener un bonsaï déjà bien garni afin d'avoir de quoi travailler et apprendre.


GP : Quel est le profil de vos adhérents ?

EL : Déjà nous avons l'honneur de respecter la parité ! Et contrairement à un club classique, nous avons tous les âges : il y a bien sûr des gens à la retraite car c'est le moment de la vie où l'on a plus de temps, mais nous avons aussi des actifs et même une jeune fille de 11 ans. Une maman infirmière vient avec sa fille, très enthousiaste !

Site du club (avec autorisation)

GP : Quels sont les bienfaits du Bonsaï ?

EL : Je suis un bon exemple des bienfaits ; très dynamique, je suis une "pile électrique", sauf pendant que je m'occupe d'un bonsaï ; je suis calme, concentrée et apaisée. Un échange se fait avec l'arbre, avec la nature. On est comme dans une bulle. C'est une activité qui apaise et recentre et c'est l'occasion de créer du lien social avec d'autres également.


GP : Je débute. Où acheter mon premier bonsaï et comment le choisir ?

EL : Vous en trouverez en pépinière ou dans les magasins spécialisés. Je conseille Ô Garden Design® qui se trouve à Beautiran, le gérant est de très bon conseil et les prix sont raisonnables (en plus, nos adhérents bénéficient de 10% de réduction !). Pour débuter, comme je vous disais il vaut mieux avoir un arbre déjà bien garni (un pré-bonsaï) ; rien n'empêche d'avoir à côté un pot dans lequel vous aurez planté une graine. Mais sachez qu'il faudra environ 15 ans pour que la culture devienne intéressante ! Le choix de la variété de l'arbre vous appartient, c'est selon les goûts.

Site du club (avec autorisation)

GP : Comment adhère-t-on à votre club ?

EL : Comme le club est affilié, il y a la cotisation annuelle à la Fédération [26€ actuellement, ndlr] et l'adhésion à notre club à payer, qui revient à seulement 2.50€ par mois. On peut s'inscrire toute l'année et l'adhésion, elle, est calculée au pro rata. Les séances sont le samedi.


GP : Les 26 et 27 mars 2022, vous organisez votre première exposition, à Parempuyre. Que pourra-t-on y trouver ?

EL : Il y aura une cinquantaine d'arbres à admirer d'une part : ce sont ceux de notre club. Nous aurons également le plaisir d'avoir des spécialistes du bonsaï : Ô Garden Design®, et Lotus Bonsaï, qui confectionne de petites scènes de vie autour du bonsaï. Il y aura aussi une créatrice d'origami ainsi qu'un stand de potier, et nous ferons des démonstrations avec des bonsaïs.


 

Merci Eliette pour cet agréable moment, nous invitons tous nos lecteurs à venir découvrir cette exposition le week-end prochain à la salle de l'Art Y Show à Parempuyre.


- Propos recueillis pas C.BL



L'association BONSAÏ CLUB DU SUD OUEST

06 64 61 94 64

info@bonsai-club-sudouest.fr

https://www.bonsai-club-sudouest.fr/


bottom of page