top of page

« Poisson d’avril ! »


Un poisson d’avril est une farce que l'on fait le 1er avril à ses proches.

La plaisanterie du 1er avril préférée des enfants est d'accrocher un poisson (souvent en papier) dans le dos d'une personne sans qu'elle ne s'en rende compte. « Poisson d’avril ! » se dit quand la plaisanterie est découverte.

Parfois, cela peut aller un peu (trop) loin, la presse écrite et télévisée participant aux farces à grand renfort de « fake news ».


Mais d'où vient cette fête, et surtout pourquoi faisons-nous des blagues avec un poisson ? Enquête.

Origine de la date

Après avoir constaté, lors d’un voyage dans son royaume, que l’année débutait, selon les régions, à Noël, à Pâques et même

le 25 mars (avec des fêtes jusqu'au 1er avril), le roi Charles IX décida, par l’Edit du Roussillon en 1564 que l’année débuterait partout en France le 1er janvier. La date fut étendue à tous les pays chrétiens par le pape Grégoire (calendrier grégorien).


Origine de la farce

Beaucoup de personnes refusèrent ce nouveau calendrier et continuèrent donc de célébrer « leur nouvel an » le 1er avril,

à s'offrir des cadeaux, les « étrennes » .

D’autres ont eu l'idée d’offrir des étrennes « pour rire » de ces réfractaires au changement : ce serait donc à partir de cette époque que le 1er avril, « petits et grands enfants » ont pris l’habitude de faire des canulars et des farces pour marquer ce « faux » nouvel an.


Sous le signe du poisson

  • Hypothèse 1, la plus évoquée : le jour de pêche 

C’est à cette date que dans certains pays la saison de la pêche ouvrait quand dans d’autres, c'est celle où au contraire on la suspendait afin de respecter la période de reproduction.

Pour se moquer des pêcheurs car la pêche était soit trop facile (abondance le jour d'ouverture), soit infructueuse (jour de suspension), on leur « offrait » un  hareng. L’habitude d’accrocher un vrai poisson dans le dos des gens aurait été prise alors.

Les « victimes » s'en apercevaient enfin, le poisson atteignant un niveau de putréfaction tel, que l'odeur était l'indice absolu. Ainsi serait né ce goût pour les blagues au détriment des autres.

Aujourd’hui, les petits poissons en papier ont fort heureusement remplacé les harengs dans le dos des personnes !

  • Hypothèse 2, moins répandue : Le signe du zodiaque 

Le signe zodiacal du Poisson est le dernier signe de l'hiver. Le poisson aurait été utilisé pour symboliser la fête de l’arrivée du printemps et l'on s'envoyait, le 1er avril, des cartes illustrées de petits poissons, pour se souhaiter amour, amitié et bonheur !


Le 1 er avril dans le monde

En Angleterre et dans tous les pays anglophones : le 1er avril est relié à la « fête des fous », un carnaval qui se tenait à la fin

mars. On parle d’April Fools' Day (« jour des fous - "dupes" - d’avril »). Pas de poisson dans le dos, mais des blagues.


En Italie et en Belgique : tout comme en France, poissons dans le dos et blagues le 1er avril.


En Allemagne : on dit April April ou Aprilscherz au moment de faire sa blague ou juste après pour faire comprendre que

c'est une blague de 1er avril.


Au Japon : le 1er avril est également le jour des farces, appelé bangusetsu qui veut dire "la saison des 10 000 absurdités".

Mais le 1er avril marque surtout le début des danses des cerisiers en fleurs (les sakura).


En Suisse et en Suède : on fête le jour des fous, comme en Russie d’ailleurs (Bonne Fête Vladimir Vladimirovitch Poutine !)


Au Brésil : le 1er avril est appelé Dia da Mentira ou "le jour du mensonge" et on fait des farces. 


Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout, mais vous êtes-vous posé la question : « Ne serait-ce pas un poisson d’avril tout cela ? »


- Dominique Gravois

Comments


bottom of page