top of page

Quand la santé fait chavirer: la reconversion de Christophe Ducourret-Gravereau, sophrologue au Taillan-Médoc

On le sait tous, la vie n’est pas un long fleuve tranquille. Et ce n’est pas Christophe qui nous dira le contraire. Tout va bien dans notre quotidien et un jour, la vie décide de nous jouer un mauvais tour et de nous mettre à l’épreuve. Christophe nous raconte son histoire, ce qui l’a aidé dans ses épreuves.


Bonjour Christophe, quel est votre parcours en quelques mots ?

Je suis un homme de 54 ans ayant travaillé de nombreuses années en tant qu’assistant de direction dans différents domaines d’activités comme la Marine nationale, le tourisme, la communication, le paramédical et la grande distribution. C’est en 2019 que j’ai dû prendre un virage professionnel et je me suis dirigé vers le bien-être en devenant sophrologue.


Qu’est-ce qui vous a donné l’envie et la motivation pour devenir sophrologue ?

J’ai fait cette reconversion à la suite de graves soucis de santé. J’ai eu un cancer du poumon avec ablation d’une grosse partie qui me limite aujourd’hui au quotidien ; l’année suivante une tumeur au cerveau m’a laissé encore plus de séquelles. Avec des problèmes d’attention et de concentration, il m’était difficile de continuer mon activité professionnelle dans l’assistanat.


Durant mes périodes de maladie, j’ai pratiqué, entre autres, la sophrologie, pour me maintenir à flot, m’aider moralement et entretenir mon bien-être. Voyant le bien que ça me procurait, c’est mon époux qui m’a lancé l’idée d’en faire une activité professionnelle.

J’ai donc effectué une formation avec Maryse PETAPERMAL, sophrologue clinicienne. J’ai aussi recherché comment cette pratique était ressentie dans le milieu médical et je me suis aperçu qu’il y avait une vraie dynamique autour de cette pratique.


J’ai fait une seconde formation plus "classique" avec le CNFDI [Centre National Privé de Formation à Distance, reconnu et sous contrôle pédagogique de l'Etat, ndlr]. C’est également avec ce centre de formation que je me suis formé aux séances de groupe, enfant et prénatal. Aujourd’hui, cela fait 4 ans que je suis sophrologue.


 
 

Je travaille avec ma chambre syndicale pour qu’il y ait une reconnaissance nationale de la sophrologie. Je suis en faveur d'une réglementation du professionnel, comme les certifications RNCP pour les organismes de formation, de manière suivie et encadrée par l’Etat, comme n’importe quelle pratique paramédicale.


Qu’est-ce que la sophrologie ?

C’est une méthode de relaxation corporelle et mentale qui amène à un mieux-être par l’appropriation de vos ressentis.

Dans la pratique on utilise majoritairement trois techniques : la respiration, la détente musculaire et la visualisation positive.

Le but est de donner des outils pour améliorer un état émotionnel, gérer ses émotions et que cet état s’apaise grâce à de petits exercices respiratoires et musculaires, ainsi que par la sophronisation (exercice inspiré de l'hypnose) et la relaxation. Un sophrologue est un enseignant. Il vous apprend des techniques physiques et respiratoires, des astuces, que vous devez ensuite vous approprier pour les pratiquer chez vous.


Pour quelles problématiques consulter un sophrologue ?

Les troubles liés à l’endormissement, la gestion des émotions, le stress et l’anxiété entre autres.

La sophrologie peut accompagner un problème physique dans la gestion de la douleur, d’une réaction émotionnelle particulière mais ce n’est pas un soin.


Qui peut pratiquer la sophrologie ?

Le public à partir de 5 ans, tant que les capacités intellectuelles sont présentes. Mais je fais attention à l'état de santé des personnes avec des problèmes cardiovasculaires, de l’épilepsie sévère, etc.* Les contre-indications pour lesquelles on ne peut pas déroger sont aussi les maladies psychiatriques lourdes telles que la schizophrénie ou la paranoïa.


Comment se déroule une séance ?

Pour un suivi individuel, une première séance de minimum une heure et demie durant laquelle on parle beaucoup afin de faire mutuellement connaissance. Si je veux pouvoir construire mes séances, savoir comment les associer aux intentions particulières, il faut que je connaisse votre environnement, que je sache de quelles problématiques vous souffrez ainsi que les sujets à aborder ou à surtout éviter.


A la fin de la première séance je suis en mesure de vous dire le nombre de séances qu’il vous sera nécessaire de faire. Etant régi par la loi du commerce, un devis vous est systématiquement présenté.

Les séances suivantes durent généralement une heure et se font en quatre temps : deux temps d'échanges en ouverture et fermeture, un temps de relaxation dynamique (exercices respiratoires) et un temps de détente avec visualisation positive.


Je peux, à votre demande, enregistrer une séance de relaxation que vous avez appréciée afin de pouvoir la refaire seul(e). Ma petite spécificité est que j’associe mes séances avec de la musique. Mais je ne l’impose pas. Si une personne me dit que ça parasite sa concentration, évidemment je ne mets pas de musique.


Les séances de groupe durent une heure et nous sommes maximum douze personnes. Le principe est similaire mais c’est dans l’individualité de l’intention que ça va être différent. Je vais donner des astuces et des techniques beaucoup plus généralistes. Elles ne prendront pas en compte vos spécificités personnelles.


Proposez-vous d’autres activités ?

Non. C’est une règle que je me suis donné et je n’en dérogerai pas. Je suis sophrologue. Point.

En revanche, je propose des séances avec dégustation, des ateliers plus spécifiques et au printemps, je vais reprendre les séances à l’extérieur.


Où pratiquez-vous ?

A mon cabinet situé au 42 Avenue de Soulac au Taillan Médoc du mercredi après-midi au samedi matin.

Les séances de groupe se font également au Taillan Médoc mais par le biais de l'espace partagé dédié au bien-être ARC en ZEN.

Je vais également à domicile pour des personnes ne pouvant se déplacer pour raisons médicales.

Et toute la semaine, je suis disponible en visio.



Avez-vous, à long ou court terme, de nouveaux projets ?

Je vais créer, à partir de janvier 2024, de petits packs thématiques sur le sommeil, les émotions et le stress qui comprendront : un mp3 de relaxation + une vidéo d’exercices de relaxation dynamique + un livret de huit pages. Associé à ce pack, il y aura une réduction à la pratique.

Je vais aussi proposer des séances audios à télécharger en ligne pour des problématiques ponctuelles comme les périodes d’examens.


Et j’ai également rencontré lors d’un salon, une personne pratiquant les bols tibétains. La résonnance, la fréquence ont un ressenti particulier en sophrologie. Ça peut apporter un vrai complément. J’aimerais donc lui proposer de faire un essai lors d’une séance de groupe et d’associer la sophrologie avec les bols. Aussi, je vais préparer des ateliers thématiques de deux heures dans des lieux différents qui donneront également accès à des avantages particuliers.


Actualité

24 février 2024, à Saint-Médard en Jalles, Christophe animera un atelier sophrologie sur la thématique des émotions. Pour plus d'informations et pour réserver : FACEBOOK



Contact

Christophe Ducourret-Gravereau

42 avenue de Soulac

33320 Le Taillan Médoc

Un parking gratuit est disponible à proximité

Tél. 07 66 23 72 86



 

Propos recueillis par Lydia Besse

Photos (c)Christophe Ducourret-Gravereau


*Remarque de la rédaction : les thérapies dites complémentaires ou alternatives ne se substituent pas à un traitement médical. Veuillez consulter un médecin en cas de symptômes. Certaines pratiques sont incompatibles avec des maladies et/ou conditions physiques ; quelques-unes sont proscrites pour les jeunes enfants et les femmes enceintes.



Comments


bottom of page