top of page

Rugby Club de Parempuyre: le sport au féminin


C’est la nouveauté de cette saison sportive parempuyrienne : l’ouverture du RCP aux féminines avec la création d’une équipe loisirs.


La Gazette a rencontré Jacques Marchetti, président du Rugby Club de Parempuyre, l’un des piliers du sport dans la commune.


COMPOSITION DE L'ÉQUIPE

Tout a commencé lors du Forum des Associations le 4 septembre dernier. Plusieurs jeunes femmes ont fait part de leur envie de monter une équipe féminine de rugby. Elodie Delpech la capitaine s’est aussitôt mise en première ligne du lancement de cette équipe et, par bouche à oreille, des 6 filles du départ, l’effectif a en 1 mois et demi atteint la douzaine.

Photo DG

HAKA

Lorsque la demande lui a été faite, pas question pour Jacques Marchetti de botter en touche.

D’une part, il avait déjà côtoyé une équipe féminine au club de Castelnau de Médoc, avant de prendre la responsabilité du rugby à Parempuyre ; d’autre part, il suffit de revenir quelques années en arrière pour comprendre que cela « cadrait » tout à fait avec le RCP.

En effet, dès 2003, lors de sa création autour du slogan « Le plaisir, les valeurs, la formation », la notion d’équipe y était à l’honneur et l’acceptation de l’autre, dans sa différence, était mise en avant.

Le coup d’envoi pouvait donc être donné pour l’équipe loisirs féminine.


ESSAI TRANFORMÉ

L’équipe féminine est là. Elle y est, mais les jeunes femmes qui la composent n’ont jamais pratiqué le rugby ; certaines sont épouses de joueurs, d’autres font partie de la vague féminine qui, depuis 2007, fréquente assidûment les travées des stades de rugby.

Des joueurs du RCP encadrent l’école de rugby du club, mais Il fallait « un(e) technicien(ne) » capable de faire partir l’équipe de zéro et la faire progresser ; c’est donc Arnaud, ancien entraîneur de nos cadets parti cette année au Stade Bordelais qui, pour rendre service l’a bénévolement prise en charge. Bel esprit pour ce renvoi d’ascenseur ; c’est l’esprit RCP.


CHANDELLE

La formation obligatoire pour les entraîneurs freine les bonnes volontés : elle est payante (à charge du club) et n’est pas dispensée au sein du club, mais à celui de Gradignan, le samedi.

Le club envisage donc de se renseigner pour 1 voire 2 jeunes en service civique, afin d'assurer, à l'occasion de leur formation, l’encadrement d’équipes.


SCORE FINAL

Le premier objectif est à court terme : atteindre 20 à 25 joueuses.

Le second : apporter une bouffée d’air frais au club, et lui redonner un dynamisme perdu, surtout chez les jeunes compétiteurs, depuis l’interruption due à la Covid.


Un autre objectif, à plus long terme se ressent : reproduire avec les féminines le cheminement des garçons.

Le RCP a débuté avec une équipe masculine de loisirs, avant de se tourner vers la formation des jeunes garçons et les conduire à la compétition.

Ce travail de formation a déjà fait ses preuves et en bonus, a servi de rampe de lancement à Morgane Bourgeois, qui a fait ses premiers pas rugbystiques au RCP, pour lui permettre de percer et d’atteindre l’équipe de France.


3ÈME MI-TEMPS

Nous ne pouvons que souhaiter au RCP de ne pas être trop pénalisé par un nombre trop limité de bénévoles pour transformer cet essai, en atteignant les objectifs qu’il s’est fixé, pour cette équipe.


Un grand merci à Jacques Marchetti de nous avoir consacré quelques minutes de son emploi du temps rythmé par les réunions et sa présence sur le terrain, au contact de ses équipes, lors des entraînements et des matchs.


- par Dominique Gravois

留言


bottom of page