top of page

Skòra Lisa Maroquinerie, une marque née au Taillan-Médoc

Notre première rencontre avec Bettina Zmyslony remonte à la fin du mois de novembre 2023, au marché de Noël de Saint-Aubin-de-Médoc où la souriante maroquinière, fraîchement diplômée, présentait ses réalisations.


Bettina était opticienne pendant douze ans, mais elle s’est graduellement lassée d’une routine de plus en plus administrative. Le hasard (ou le destin...) lui fait visionner un reportage sur une maroquinière en Charente. C’est un déclic. Elle sollicite un stage d’observation et le coup de cœur est confirmé. Elle sera maroquinière !



Changement de voie oblige, Bettina s’inscrit au CAP maroquinerie auprès du Greta d’Eysines pour une formation diplômante d’un an. Durant cette formation, comportant au moins un stage obligatoire, elle choisit d’en faire plusieurs afin d’appréhender les différentes spécificités du métier. Elle n’hésite pas à changer de région pour travailler auprès d’artisans différents, dont un malletier renommé.


Dans la foulée, elle transforme une partie de son garage en atelier-boutique, crée sa collection et sa marque Skora Lisa. Un nom qu’elle choisit en hommage à ses racines polonaises. Skora Lisa signifie “peau de renard” dans sa langue natale.


Collection et gamme de prix

La boutique, également accessible en ligne, est déjà riche d’une belle collection de créations très qualitatives : porte clés, porte-cartes, ceintures, chaussons fourrés, sacs banane, sacs à main - dont une déclinaison mère-fille - ou le porte-boules de pétanque avec le compartiment cochonnet !

Les prix s’échelonnent d’environ 10€ à 200€.


A savoir : il faut environ vingt minutes de travail pour monter un petit porte-cartes simple et près de trois heures pour un sac banane doublé tissu. Un travail qui nécessite rigueur et précision, car les erreurs sur le cuir pardonnent rarement ! Au préalable il aura fallu créer les patrons, rassembler les accessoires, choisir et préparer les peaux. Bettina teint elle-même certaines peaux à la teinture végétale, un procédé plus long mais plus durable.


Créations, réparations, réalisations sur demande ou personnalisations

Bettina travaille des cuirs d’origine européenne, qu’elle sélectionne auprès d’un fournisseur en Dordogne. Elle réalise ses patrons en carton et ses prototypes en skaï avant de réaliser ses créations avec la matière noble.

Les créations trouvent ensuite leur place dans le coin boutique de son atelier, les boutiques de son réseau ou sur son stand lors des marchés de créateurs.



Les mêmes cuirs de qualité peuvent être utilisés pour les réparations qu’on lui confie. Les travaux de réparation lui arrivent par des couturières qui n’ont pas le matériel ou le savoir-faire pour le travail du cuir, mais aussi de particuliers qui la sollicitent directement. Cela peut être un blouson de moto, un élément de déco ou un sac à main.


 
 

Bettina propose également des réalisations à la demande des clients. Cela commence par des croquis à valider, puis la réalisation d’un prototype, le choix de la peau, jusqu’à la livraison du projet.

La personnalisation, une autre prestation qu’elle propose, consiste à modifier, transformer ou ennoblir un produit existant.

Bettina envisage également de proposer des ateliers avec la participation des clients, qui pourront assister et même contribuer à la création de leur objet.



Où rencontrer Bettina et admirer ses réalisations ?

Bettina est inscrite à la Chambre des Métiers d’Art. Elle vous accueille dans son atelier-boutique au Taillan-Médoc. Prendre rendez-vous au 06 50 30 26 99 est préférable et elle vous indiquera l’adresse.


Elle expose dans différentes boutiques, participe à divers marchés de créateurs et sera présente aux Journées Européennes des Métiers d’Arts les 6 et 7 avril 2024 à Saint-Médard-en-Jalles.


Suivez son actualité sur Facebook son compte Instagram

Visitez sa boutique en ligne


 

Par Christian Hohmann

Photos (c)CH/LGM 2024





Comments


bottom of page