top of page
manreadingnewspaper_edited.png

Une date, des histoires : la Pentecôte

#HISTOIRE #TRADITIONS


La Pentecôte vient du grec pentêkostê qui signifie "cinquantième".

C’est une fête chrétienne célébrée cinquante jours après Pâques. Elle est fêtée pendant deux jours : le jour de la Pentecôte, un dimanche, et le « lundi de Pentecôte », qui est férié.

Célébrée depuis le IVème siècle, elle marque la révélation de l'Esprit Saint à Marie et aux apôtres. L'Esprit Saint fait partie de la trinité chrétienne. Après le Père et le Fils, il incarnerait l'esprit de Dieu. On utilise généralement le terme Saint-Esprit pour désigner ce concept.

La Pentecôte par Jehan Fouquet (15ème siècle)

Que fête-t-on à la Pentecôte ?

L’événement de la Pentecôte est étroitement lié à Pâques et l’Ascension. Selon les chrétiens, Jésus est mort pour le salut du monde (le Vendredi Saint), puis est ressuscité (le jour de Pâques) et part rejoindre le Père (à l’Ascension).

À la Pentecôte, Dieu le Père envoie aux hommes l’esprit de son Fils. Ainsi se réalise la promesse faite par le Christ aux apôtres au moment de son  Ascension, une dizaine de jours plus tôt : "vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous." Cette fête clôt le temps pascal, qui dure sept semaines, et dont elle est le couronnement.


Parce qu’il trouve sa source dans l’événement de la Pentecôte, le  sacrement de la confirmation  est souvent célébré le jour de cette fête. Au cours de la célébration, l’évêque impose les mains sur chacun des confirmants, manifestant par ce geste le don de l’Esprit.


Des racines juives

Comme Pâques, la Pentecôte des chrétiens est, à l'origine, une fête juive. La Pentecôte est une fête agricole devenue fête religieuse, exactement comme la Pâque juive. Elle a d’abord été appelée « Fête des Moissons » puis a porté le nom de « Shavouot ou fête des semaines » car elle a lieu sept semaines après Pâque. On l'appelle aussi la « fête des prémices », Pâque étant la fête des semences. Puis, dans un second temps, les Hébreux ont donné un sens religieux à cette fête ; la Pentecôte célèbrerait alors le don de la Torah (la Torah désigne les cinq premiers livres de la Bible : le Pentateuque) au peuple juif.


Chez les chrétiens : Le vent et le feu

Selon la religion chrétienne, le cinquantième jour après Pâques, alors qu’une foule s’est rassemblée pour « Shavouot », les apôtres et Marie entendent un bruit « pareil à celui d’un violent coup de vent » qui remplit la maison ; c’est un premier signe.

Le deuxième signe ne se fait pas attendre : « une sorte de feu qui se partageait en langues se posa sur chacun d’entre eux ». Et le troisième prodige : remplis de l’Esprit Saint, signifié par le vent et le feu, « ils se mirent à parler en d’autres langues ». La foule est stupéfaite « parce que chacun d’eux les entendait parler sa propre langue ». [Bible, Actes 2:6]


Ainsi se réalise la promesse faite par le Christ aux apôtres au moment de son Ascension, une dizaine de jours plus tôt : « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous ».

Pour les chrétiens, la Pentecôte marque le début de l’évangélisation et la fondation de l’Église. À la suite de cet événement, naissent les premières communautés chrétiennes qui se sont ensuite organisées, développées et propagées.


Lundi de Pentecôte, jour férié (p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non !)

Comme pour Pâques, la Pentecôte se célèbre un dimanche et se prolonge le lendemain. Le lundi de Pentecôte est officiellement déclaré férié le 8 mars 1886.

Mais depuis, la situation a évolué. Suite à la canicule de 2003 (près de 19 000 morts en France), le gouvernement décide de supprimer le caractère férié de cette journée.

Le lundi de Pentecôte est transformé en « journée de solidarité en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées ».

Puis, en 2008, nouveau changement. Le lundi de Pentecôte redevient férié et chômé. Le gouvernement laisse alors le choix aux employeurs de supprimer un jour de congé ou d'offrir cette journée à leurs salariés. En France, environ un tiers des salariés travaillent le lundi de Pentecôte. [sondage groupe Randstad 2016]

Le principe d’une journée de solidarité envers les personnes âgées n’a pas disparu pour autant. Les salariés doivent toujours à leurs employeurs une journée supplémentaire par an. La journée de solidarité est donc désormais négociée « à la carte » par les entreprises.

Les salariés peuvent décider de travailler un autre jour férié que le lundi de pentecôte (sauf le 1er mai). Ils peuvent également choisir, avec l’accord de leur employeur, de poser une journée de réduction du temps de travail (RTT) ou de congé le lundi de Pentecôte, en renonçant à être payés. Quelques entreprises demandent à leurs salariés de travailler quelques minutes de plus chaque jour (ex : SCNF). Certaines entreprises, comme Total, « offrent » simplement la journée à leur personnel sans contrepartie.


La fête de la Pentecôte à l'étranger

En Allemagne a lieu la procession des cavaliers à la Pentecôte : la chevauchée de la Pentecôte à Kötzting, en Allemagne, compte parmi les processions à cheval les plus grandes d’Europe. Chaque année, le lundi de Pentecôte, près de huit cent cavaliers en prière traversent la vallée en fleurs de Zellertal pour Steinbühl dans leurs costumes traditionnels, chevauchant leur monture décorée.

Danse traditionnelle à la Pentecôte - Chypre (Flickr CC)

En Chypre, le Kataklysmos : il s’agit d’une célébration typiquement et exclusivement chypriote : la Fête du Déluge qui coïncide avec la Pentecôte. Chaque année pendant cinq jours dans toutes les villes côtières (surtout à Larnaka), se déroule une joyeuse procession jusqu’à la mer où les participants s’aspergent d'eau.

En Moldavie, les chrétiens ornent leurs maisons et leurs églises de rameaux verts.


- Par Dominique Gravois


 

Ndlr : la plupart des fêtes en France sont d'origine religieuse, principalement chrétienne. La Gazette relate les traditions comme célébrées par beaucoup de Français, à but informatif, et ne fait aucunement d'apologie ni de prosélytisme religieux.

ESPACE PUB

bottom of page