top of page
manreadingnewspaper_edited.png
  • Dominique Gravois

Vide grenier de la Pentecôte par l'ACP, le paradis du collectionneur

#VIDEGRENIER #ATHLETISME


En ce dimanche de Pentecôte sous un ciel quelquefois menaçant mais toujours clément, chacun pouvait arpenter les allées au milieu des trésors sortis des greniers de tout un chacun, mais aussi de chez quelques « professionnels » de la brocante.

Les vêtements, du premier âge aux tailles adultes y côtoyaient les verres dépareillés, les assiettes ou ustensiles de cuisine, les livres pour tous les âges et de tout âge (notamment une collection hors d’âge de magazines « le choc des mots, le poids des photos » sur la guerre mondiale).

Les collectionneurs pouvaient trouver leur bonheur partout :

- des appareils photographiques anciens attendaient les iconomécanophiles,

- des présentoirs garnis de pin’s attiraient le regard des philopinistes,

- les copocléphiles pouvaient choisir les porte-clés sur présentoir ou farfouiller dans des cartons pour trouver la perle rare,

- pour les calamophiles, les porte-plumes et leurs plumes « Sergent Major » avoisinaient les cartes de géographie murales « Rossignol ou Vidal Lablache », éléments indispensables des classes d’autrefois,

- les plangonophiles n’étaient pas oubliés avec les poupées et leurs vêtements.

- les placomusophiles passionnés de plaques de muselet de bouteilles de champagne (ou autres vins pétillants) et qu’une consommation modérée ne permet pas de conforter leur collection, pouvaient également les trouver ici.

Et pour certains d’entre nous, les « anciens jeunes », retour direct en enfance avec les miniatures (fourgons et camionnettes, voitures, véhicules de pompiers) exposées par Alexandre, un voisin blanquefortais qui invite les autophilistes de tout âge qui souhaiteraient voir sa collection à prendre contact avec lui, via la Gazette.


Pour cette « chasse au trésor », il fallait bien évidemment marcher et avaler un peu de poussière (c’est quand même mieux que de patauger dans la boue !).

Archive (c)Le Paradis Gourmand

L’ACP (Athletic Club de Parempuyre) avait la solution et ses bénévoles tenaient buvette, pour boire et manger un petit ou gros en-cas. Pour les plus gourmands, c’était le paradis, avec les promesses gustatives tenues par le stand aux effluves alléchants de gaufres, churros, barbe à papa, de la Confiserie « Le Paradis Gourmand ».


Organisé de main de maître par l’ACP, ce vide grenier a rencontré un vif succès auprès de tous, tant le choix était vaste ; même les personnes venues seulement « par curiosité » sont reparties avec, au moins, un petit souvenir, qui pour le petit dernier, qui pour les parents, les grands-parents ou simplement pour leur propre plaisir.

Photo ©Manaobordelo

Il est indispensable aussi d’insister sur la gentillesse des « exposants », le plaisir des personnes de se retrouver, de discuter, de prendre le temps ; que les organisateurs en soient félicités.

Un tel rassemblement nécessite un espace conséquent et le parc de l’Art Y Show, mis à disposition par la municipalité, répondait parfaitement à cet événement.


Et le prochain vide grenier, c’est quand ?


Par Dominique Gravois

Photos par DG et Manaobordelo


Article 2 sur ce vide grenier ICI !


ESPACE PUB

bottom of page