top of page

Château Saint Hilaire, un domaine où l’on aime recevoir et partager

C’est à Queyrac, entre l’estuaire et l’océan que se trouve le Château Saint Hilaire, domaine de la famille Uijttewaal (prononcez “Huit-te-val”). Un domaine où l’on aime recevoir et partager toute l’année (les visiteurs y sont bienvenus pour des visites et dégustations gratuites) et qui prépare avec un soin tout particulier les Portes ouvertes des Châteaux du Médoc les 6 et 7 avril prochains.


g. à d. : Zoé, Elise et Adrien

Dans le cadre de ces portes ouvertes, outre les dégustations des vins du domaine, les visiteurs peuvent s'inscrire au repas, qui offre une double particularité : il y sera servi de la viande de bœuf de l’élevage du domaine et l’inscription ne contraint pas à un créneau horaire particulier (le service sera assuré entre midi et 15h, réservation préalable obligatoire).


Seront également présents des artistes qui présenteront leurs œuvres, dont l’atelier parempuyrien Argile Agile que la Gazette a déjà eu le plaisir de vous présenter et des créateurs qui animeront le marché artisanal.


A savoir : la famille Uijttewaal est très attachée à l’authenticité et à la qualité, tout en les rendant accessibles. Le domaine est doublement certifié : Terra Vitis et Haute Valeur Environnementale (HVE), niveau 3. Pour l’élevage, le domaine fait partie du Groupement des Eleveurs Girondins (GEG) qui valorise les productions en circuit court “de la fourche à la fourchette” et se soucie du bien-être animal. 


Le château où l’on pense aux enfants et aux familles

Les enfants sont les bienvenus toute l’année, un espace leur est réservé dans le très beau coin dégustation, à deux pas des parents qui peuvent librement déguster les vins du domaine. Pour les portes ouvertes 2024, les enfants sont conviés, entre autres, à un atelier de lecture participatif pendant lequel il faudra résoudre l’énigme de l’armoire hantée !



Une saga familiale peu commune

C’est une histoire comme La Gazette aime à vous les rapporter ! Le début de l’histoire est celle d’un jeune homme d’origine hollandaise, passionné de la terre et d’agriculture, Adrien Uijttewaal. Adrien, dont la famille s’est installée en Limousin dans les années 1950, vient faire les vendanges en Médoc au début des années 1980. Il y découvre un terroir, la vigne et l’amour.

 

Adrien quitte alors ses vaches limousines pour épouser Fabienne et élever des Blondes d’Aquitaine (les vaches à viande à la robe beige) sur les prairies naturelles autour du domaine et la demeure du XVIIIe siècle, qui deviendra le Château Saint Hilaire, à Queyrac.



Tout en soignant ses bêtes, Adrien plante ses premières vignes en bordure d’estuaire, apprend à cultiver la vigne et à faire du vin. Le temps que les vignes s’étendent et qu’Adrien perfectionne ses connaissances, il livre ses raisins à une coopérative. En 1995, avec les conseils d’un œnologue de renom, il vinifie lui-même le premier millésime de Château Saint Hilaire à la propriété. Celui-ci sera reconnu Cru Bourgeois à partir de 2003 puis Cru Bourgeois Supérieur. En 2006, c’est la création de Château Gémeillan, également Cru Bourgeois, élaboré à partir de récoltes sur des parcelles distinctes.


Le nom du domaine fondé par Adrien, Château Saint Hilaire, est un double hommage : au saint patron de Queyrac et au village du Limousin où Adrien Uijttewaal a passé son enfance.


 

 

Depuis le premier coup de bêche en 1983 et la plantation de son premier pied de vigne, 40 ans plus tard, le domaine compte près de 50 hectares en appellation Médoc, 110 hectares de prairies sur lesquelles paissent 170 Blondes d’Aquitaine. On mesure la ténacité et l’endurance de cet homme plutôt discret et très sympathique, à l’aune de ce qu’il a accompli. Avec l’aide de Fabienne, son épouse, bien entendu. Depuis qu’Elise, la fille d’Adrien a rejoint l’exploitation, l’histoire d’Adrien devient une saga familiale et le domaine, leur patrimoine.


Elise a grandi entre vignes et vaches, fréquente le lycée agricole de Blanquefort puis l’école d’ingénieur de Toulouse Purpan. Pour son stage à l’étranger, elle choisit le Canada pour y découvrir les particularités du “vin de glace” et en rapporte des connaissances applicables au domaine médocain. Diplômée Ingénieure agronome, Elise rejoint l’équipe dirigeante du domaine en 2017. Son compagnon, Adrien Albistur, rejoint l'aventure dès le millésime 2021.



Œnotourisme, visites et évènements

Château Saint Hilaire s’est mis en capacité d’accueillir des grands groupes aussi bien que les particuliers, en français, anglais ou néerlandais ! Parmi les événements périodiques, citons les “Afterbeach” d’été ou le rassemblement des amateurs de vieilles voitures.


Pour assurer la communication, l’accueil, l’organisation et l'animation des événements ou des salons du vin, la pétillante Zoé est venue renforcer l’équipe. Déjà sommelière diplômée, elle a réalisé son alternance de Bachelor (bac+3) à Saint Hilaire et... y est restée !


La visite du château se combine parfaitement avec un circuit incluant le Port de Goulée, le Port de Richard à quelques kilomètres ou encore la visite du Phare de Richard et les carrelets à peine plus loin, sur la Gironde. Si l’on met cap vers l’Océan, on tombe sur les plages de Montalivet et Vensac.


Sophie Tavares Ruiz Navarro sera l'une des trois céramistes de l'asso Argile Agile : "Il y a une anecdote derrière notre présence : Elise Uijttewaal (la fille) est une amie de lycée et je ne l'avais pas revue depuis dix ans. Quand elle a convié l'association pour les Portes ouvertes, avec un accueil parfait et une gentillesse, j'ai été très touchée. Nous serons donc trois artistes et exposerons autour de la porcelaine. Danielle Coustures propose des œuvres mêlant porcelaine et divers matériaux tels que le métal ; Dominique s'est concentrée sur des bijoux et je présente mes sculptures faites de porcelaine et d'éclats dans un style épuré."


Château saint Hilaire

13 rue de la Rivière, 33340 QUEYRAC

05 56 59 80 88 / 06 72 14 81 87



 

Par Christian Hohmann

Photos (c)CHSH/LGM 2024



Комментарии


bottom of page