top of page

L'épillet, attention danger

Dès la fin du printemps et jusqu’à la fin de l’été, il est particulièrement redouté par les propriétaires d’animaux de compagnie (en particulier de chiens), car il peut causer de sérieux problèmes de santé : l'épillet.



La pratique des tontes tardives va accentuer ce fléau dans les années à venir, en favorisant leur

propagation. En effet, étant tondues tardivement, les graminées qui en contiennent ont généralement déjà développé et libéré leurs graines, étendant de plus en plus leur territoire. En outre, ces tontes n’étant souvent pas ramassées, les épillets dispersés par la fauche, vont alors se répandre sur le sol, accentuant le risque de contact avec l’animal.


Un épillet, c’est quoi ?

Il s’agit d’un épi secondaire de graminées sauvages elles-mêmes regroupées en épi au sommet d’une tige. A la fin du printemps, ces herbes se dessèchent, durcissent et se détachent alors très facilement de leur tige. Une des extrémités de l’épillet se termine par une pointe très piquante, tandis que l’autre se termine par de petites structures très fines et allongées. Cette conformation particulière a pour conséquence de s’accrocher à toute surface filamenteuse (vêtement, mais aussi pelage d’animal).


L’extrémité pointue suivie d’une partie plus large et évasée fait progresser les épillets toujours dans le même sens et leur permet en outre, quand ils sont bien secs, de perforer les tissus, et aussi la peau.


Ainsi, lorsque votre animal entre en contact avec des herbes contenant des épillets, ces derniers peuvent facilement s'accrocher à son pelage, entre ses doigts, dans ses oreilles, ses yeux, son nez, ou encore dans d'autres parties du corps.


Et s’ils réussissent à s’infiltrer sous la peau ou à pénétrer dans une cavité (nez, œil, vulve), ils n’en ressortent plus, s’enfonçant toujours plus en profondeur. (photo ci-contre représentant une fistule sur la patte d'un chien.


Voici quelques conséquences potentielles sur la santé de votre compagnon si les épillets ne sont pas enlevés à temps


Là où l’épillet passe et prend place, il est toujours à l’origine de lésions et de problèmes.


Présence d’épillet : n’attendez surtout pas pour consulter !

Soyez attentif aux signes d’inconfort (voir infographie ci-dessous) de votre animal et consultez rapidement un vétérinaire si vous soupçonnez la présence d’un épillet. Evitez l’automédication (en mettant des gouttes dans l’oreille ou dans les yeux, par exemple). Outre que cela risque d’empirer les choses, même si vous pensez avoir retiré l’épillet repéré, il peut toujours en rester plus en profondeur.




Par Isabelle Lucas-Gallay

Photo de couverture libre de droit

Photo épillets CC Steve Hurst @ USDA-NRCS PLANTS Database

Photo contenu sensible ©C.BL 2023

Tableau ©Lydia Besse 2023

Infographie ©Ilona Manceau 2023

Sources : Clinique vétérinaire des Embruns, Ludon-Médoc / Clinique vétérinaire Portes du Médoc,

Blanquefort / Clinique vétérinaire de la Boulais / Santévet




Comentarios


bottom of page