top of page

Les clefs d'Isabelle Miossec pour une cohabitation réussie avec son chien

Être éducateur comportementaliste canin n’est pas très encadré en France. En effet, pour pouvoir exercer ce métier, la seule obligation, à ce jour, c’est d’être titulaire de l’Acaced.

Il s’agit d’un simple certificat de capacité délivré au terme d’un week-end de formation, dès lors que vous obtenez 60 % de réponses justes à un QCM.


Pourtant, la pratique est primordiale pour comprendre comment "fonctionne" un chien. Ainsi, avant de se lancer dans ce métier, Isabelle Miossec a d’abord été éducatrice bénévole dans un club canin associatif pendant presque dix ans.


C’est là qu’elle a obtenu ses premiers diplômes : le MEC 1 (Monitorat d’éducateur canin niveau 1) d’abord, puis le MEC 2.


Elle a ensuite suivi diverses formations professionnelles qu’elle a financées par ses propres moyens ("réactivité congénères et/ou humains" et "arrivée d’un chiot à la maison" - stages animés par Jérémy Serindat ; "ce que vous dit votre chien" et "les émotions du chien" - formations assurées par le Dr Charlotte Duranton, éthologue ; "L’anxiété de séparation, peur et stress chez le chien" et "L’importance des patrons moteur chez le chien" - formations dispensées par Claudine Prud’homme, etc.).


Et surtout, elle continue à se former régulièrement afin de se tenir informée sur les avancées scientifiques et actualiser ainsi ses connaissances. En effet, si la passion est un excellent moteur

pour enseigner, cela ne suffit pas ! Être formée, c’est indispensable !



Cours particuliers et cours collectifs

Isabelle Miossec propose des cours particuliers pour lesquels elle se déplace à votre domicile afin de personnaliser les réponses aux questions que vous vous posez (soit avant l’accueil de votre futur chien, soit un peu après) et adapter les exercices, en fonction des lieux, pour vous aider à résoudre une éventuelle problématique rencontrée. Isabelle demande, quand cela est possible, que toute la famille soit là afin qu’il y ait une unité dans la mise en place du cadre éducatif.


Disposant d’un terrain clôturé, elle propose également des cours collectifs d’éducation à Avensan (quatre chiens maximum) où elle vous apprendra en parallèle des basiques (assis, couché, pas bouger), le rappel (indispensable préalable avant de lâcher votre chien), le maniement de la longe (avec une petite astuce pour vous éviter de vous brûler la paume des mains si votre chien pique un 100m par surprise !), comment mettre une muselière avec la coopération du chien, etc.


Et tellement d’autres choses, toujours, vous l’aurez compris, dans la bienveillance et le respect de l’intégrité physique et mentale du chien ! "Mes cours ne se limitent pas uniquement aux propriétaires de chiens mais peuvent aussi convenir aux professionnels travaillant avec les chiens et qui souhaiteraient approfondir leur compréhension du comportement canin, tels que les pet-sitters", précise Isabelle Miossec.


Vous venez d’accueillir un chiot (ou un chien adulte) au sein de votre famille

C’est une énorme responsabilité car vivre avec un chien implique de savoir comment répondre au mieux à ses besoins, en évitant de tomber dans l’anthropomorphisme [tendance à attribuer aux animaux et aux choses des réactions humaines, ndlr].


"Il est important d’avoir conscience que le chien a besoin d’évoluer dans un environnement cohérent et stable", explique Isabelle Miossec. Beaucoup de chiens finissent par déclencher des problèmes de comportement car ils subissent les changements d’humeur et les variations stressantes de leur famille humaine. Cela n’empêche pas que le chien puisse avoir une grande faculté de résilience et être capable, malgré tout, de s’adapter à diverses situations (déménagements, séparation de ses maîtres, passer d’une maison avec jardin à un appartement, etc.) ; à condition de veiller à répondre à ses besoins fondamentaux.


 
 

Isabelle vous propose ainsi un accompagnement complet pour vous aider à établir ce cadre cohérent et à développer les bases d’une éducation réussie, en :


  • vous indiquant les erreurs à ne pas commettre,

  • corrigeant les croyances populaires erronées liées à l’éducation canine (par exemple, un chien doit manger après ses maîtres, etc.),

  • vous expliquant comment gérer l’environnement dans lequel votre chien va vivre à vos côtés (recommandations sur l’aménagement de la maison, etc.).


Renforcer vos liens avec votre chien

Pratiquer une activité avec votre chien va permettre de renforcer le lien que vous tissez au quotidien (par le biais des balades, du fait de le nourrir, du jeu) avec lui. Isabelle Miossec vous propose ainsi, sur son terrain sécurisé, des cours :


  • d’agility loisir, adapté à l’âge ou à la santé de l’animal. Ainsi, pas question de faire sauter une haie à un chiot ou à un chien atteint de dysplasie,

  • de cours de "chien de cinéma" qui visent à lui apprendre des tours amusants, comme faire le mort, faire le beau, aboyer sur demande,

  • de clicker-training.


Elle propose même, pour les chiens de race bergère, une initiation au travail sur moutons.



Les interactions avec congénères et humains

Il est important, dès son plus jeune âge, de permettre à votre chien d’interagir aussi souvent que possible et, bien sûr, toujours de façon positive avec ses congénères ainsi qu’avec les humains.

Aussi, Isabelle propose régulièrement des balades collectives, à l’occasion desquelles vous apprendrez davantage sur votre propre chien, sa façon d’interagir avec les autres chiens et avec les humains. A cette occasion, il ne faudra pas hésiter à poser toutes les questions qui vous turlupinent. Isabelle y répondra avec bienveillance.


Savoir "lire" son animal

Nos chiens disposent entre eux de nombreux moyens de communication : vocaux, posturaux, olfactifs. Si vous savez les déchiffrer, vous pourrez alors y apporter une réponse adaptée et cohérente, renforçant ainsi la complicité et la confiance mutuelle entre vous et votre chien. Cette compréhension peut même permettre d’éviter des situations potentiellement dangereuses, comme les morsures !


Ainsi, par exemple, les signaux d’apaisement, véritable dictionnaire canin, vous renseignent sur l'humeur de votre chien. Ils sont son principal moyen de communication auprès des humains qui, souvent, n’y prêtent pas attention par méconnaissance. Passant ainsi inaperçus, ils sont suivis d'un état de stress allant croissant et pouvant déboucher sur une morsure.


Si Isabelle Miossec envisage de proposer des sessions spécifiques pour vous permettre de mieux "lire" votre chien lors de ses interactions avec ses congénères ou avec des humains, sachez qu’elle vous donnera déjà des clefs lors des balades et cours collectifs qu’elle dispense chaque semaine.


Une problématique ? Recherche de la cause !

Avant de vous proposer des exercices pour essayer de résoudre la problématique que vous rencontrez avec votre chien, Isabelle va, dans un premier temps, se concentrer sur la recherche des causes du comportement gênant. "Ainsi, explique-t-elle, si votre chien aboie, avant de chercher à le faire taire, il est primordial de savoir d’abord pourquoi il aboie.


Souvent, en trouvant – et en agissant sur - la cause de l’aboiement, on le fait cesser rapidement. Dites-vous que l’aboiement n’est qu’un symptôme, un peu comme si vous aviez mal au ventre et que le médecin, au lieu de rechercher pourquoi vous avez mal ainsi afin d’agir sur la cause, se contente de vous donner du paracétamol pour faire disparaître la douleur... momentanément (avec le risque que cela s’aggrave, le "mal" n’ayant pas été soigné à temps) !".


Contact

Inscription au 06 61 58 00 98 ou sur isabelle@miossec.com

Pour en savoir plus, le site FACEBOOK d’Isabelle Miossec 


 

Propos recueillis par Isabelle Lucas-Gallay

Photos (c)ILG/LGM 2024


Comentários


bottom of page