top of page

Journée des femmes : utopie ou réalité ?


Depuis une cinquantaine d’années, la Journée internationale des droits des femmes est célébrée le 8 mars dans le but de niveler les inégalités par rapport aux hommes.


Un peu d’histoire

C’est aux États Unis en 1909 que la première journée nationale des femmes a été célébrée grâce au feu Parti Socialiste d'Amérique.

Dès l’année suivante, l’Internationale Socialiste approuve à l’unanimité la proposition d’instaurer une journée internationale mais aucune date pérenne n’est fixée ; certains pays choisissent le mois de février quand d’autres préfèrent mars.

Les deux guerres mondiales ayant quelque peu perturbé cet élan en faveur des droits des femmes, il faut attendre 1977 pour que l’Organisation des Nations Unies officialise la date du 8 mars.

Vingt ans plus tard, lors de la 4ème Conférence Mondiale sur les femmes, la Déclaration et le Programme d’Action de Beijing (Pékin) présentent une liste d’engagements adoptés à l’unanimité par 189 gouvernements. C’est un tournant décisif entériné en 2014 par le principal organe intergouvernemental mondial (Commission de la condition de la femme / CSW) ; cette instance est dédiée à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomie des femmes.

La France reconnaît le 8 mars comme Journée internationale des droits des femmes grâce à Yvette Roudy (Ministre déléguée aux droits des femmes sous la Présidence de François Mitterrand).


Et dans les faits ?

Bien qu’il y ait encore à faire, de nombreux acquis ont été obtenus au cours de ces dernières années : les femmes peuvent désormais faire des études, voter, faire de la politique, donner leur nom à leurs enfants, avorter. L’accès à l’emploi, et l’égalité salariale et professionnelle sont en bonne voie.

Malgré toutes ces avancées, on peut dire comme à l’école « En progrès, peut mieux faire ! ». Aussi, cette journée du 8 mars est primordiale pour conforter ces acquis et améliorer la situation des femmes dans le monde. Chaque année, un thème est choisi pour les séances de travail et de réflexion. En 2022 ce sera « L’égalité aujourd’hui pour un avenir durable ».


Quelques femmes célèbres pour leurs engagements :

De gauche à droite :

Olympe de Gouges (une des premières féministes françaises)

Clara Zetkin (1910 / Appel pour une journée internationale des femmes)

Simone de Beauvoir (écrivain, féministe « Le deuxième sexe », Manifeste des 343)

Simone Veil (loi sur l’IVG - interruption volontaire de grossesse)

Gisèle Halimi (femme politique, avocate et pour la parité politique)

Angela Davis (activiste afro-américaine)


- Par Martine Enjalbert






Comentarios


bottom of page