top of page

Médoc : maternité et féminité au cœur de l'Atelier Corps Pour Elles


Fin de cours de Pilates pré-natal et post-partum à la Maison de l'auto-guérison de Parempuyre ce midi. Des mamans, des bébés, des ventres qui remuent. Du bonheur et de la sérénité surtout. L'atelier Pilates conçu pour les mamans futures et nouvelles propose un moment pour soi. Le cours s'adapte aux mamans et pas l'inverse. Car la préparation et la reconstruction de nos corps de mamans sont une chose qui requiert du temps, de la douceur et du respect. Rencontre avec une prof polyvalente et à l'écoute.

 
Marie Jaubert - photo ©C.BL

La Gazette (GP) : Bonjour Marie, parlez-nous de votre parcours professionnel.

Marie Jaubert (MJ) : Bonjour, je suis professeur de danse diplômée d'Etat en jazz et certifiée Pilates tous niveaux depuis 2012, ainsi qu'éducatrice sportive et formée à la méthode De Gasquet. J'ai travaillé sur Paris et en Bretagne, dont je suis originaire, dans de grosses structures. Au delà des cours, nous organisions et participions à des concours et des spectacles. La danse, et le mouvement de manière plus générale, restent mes premières passions.


GP : Comment passe t-on de prof de danse à temps plein en Bretagne à prof de Pilates prénatal dans le Médoc ?

MJ : En devenant maman ! Nous avons accueilli Léana il y a six ans, et Elio il y a 1 an. Cette première maternité a tout remis en cause, je voulais retrouver un corps qui fonctionne, une énergie, et je me suis alors intéressée à la méthode de Gasquet. Bernadette de Gasquet est médecin et prof de yoga. Elle a développé une méthode de rééducation autour des attributs maternels (l'abdomen, le bassin, le périnée), de la respiration et de la posture. C'est une rééducation de fond qui complète les dix séances avec la sage-femme après l'accouchement, mais peut aussi aider à préparer celui-ci pendant la grossesse. Pour le Médoc, mon époux a été muté ici et nous avons emménagé à Ludon il y a un an et demi.

GP : Comment avez-vous préparé votre activité et créé un premier réseau local ?

MJ : Je me suis présentée aux sages-femmes et aux ostéopathes du coin. J'ai proposé aux professionnelles de tester mon cours et j'ai la chance qu'une sage-femme au Taillan me fasse confiance et m'envoie ses patientes. Je ne remplace pas le corps médical mais mon accompagnement est utile en complément et pour le travail sur le long terme.


GP : Comment se passe un cours de Pilates pour femmes enceintes et mamans ?

MJ : Dans le respect du corps avant tout. Chacune est différente, vit sa maternité ou sa grossesse différemment ; je connais leurs difficultés et m'adapte à chacune pendant la séance. Et je travaille avec leur quotidien : la maman qui n'a pas de nounou peut venir avec bébé et le laisser dans son cosy pendant le cours ; elle peut l'allaiter si c'est l'heure, le consoler s'il pleure etc. S'il faut qu'elle continue la séance assise avec bébé dans les bras, on s'adapte. Une maman ne devrait pas culpabiliser parce que son bébé est là, ou s'exprime. Aucun jugement n'est fait et les mamans peuvent profiter de la séance pour discuter, se conseiller etc. C'est pour cela que j'ai délibérément choisi de mélanger les pré-nat et les post-partum ensemble.

Pilates

GP : Proposez-vous des cours pour les femmes hors maternité ?

MJ : Bien sûr ! Les cours de Pilates permettent de travailler les muscles profonds notamment autour de l'abdomen, mais dans les séances, tous les muscles sont sollicités. Je reçois aussi des sportifs qui viennent, ce n'est pas réservé qu'aux mamans et aux femmes qui ne font pas de sport.


GP : Où peut-on suivre ces cours ?

MJ : Je propose les cours en pré et post natal dans deux salles : à la Maison de l'auto-guérison à Parempuyre et au Café Tiers au Taillan. En post-partum, les mamans peuvent venir à partir de 3 semaines suivant l'accouchement s'il n'y a pas eu de complications ni de contre-indications par la sage-femme. Les cours de "Pilates au féminin" se font à Parempuyre uniquement. Les classes sont de 12 personnes maximum. Cela me permet de pouvoir corriger les gestes auprès de chaque femme et d'être à l'écoute de toutes. Les cours sont à raison d'une séance de une heure par semaine à 10-12€ la séance selon le lieu. Il y a possibilité d'acheter une carte de cinq séances valable trois mois ce qui est sympa comme idée cadeau ou pour les femmes qui ont besoin d'une flexibilité dans leur quotidien. La carte octroie une réduction du tarif des séances.


GP : Vous proposez aussi des prestations individuelles à domicile, pouvez-vous nous en parler ?

MJ : En effet, je propose deux types de massages : le massage Femme Enceinte et le massage postnatal et Rebozo. Le rebozo est un châle mexicain qui sert à "resserrer" le bassin osseux des femmes, notamment après un accouchement. Indolore, c'est un massage relaxant et tonifiant, et le textile apporte un côté réconfortant. C'est une tradition qui au Mexique est pratiquée par les femmes de la famille auprès la maman. Une fois par de plus, tout se fait en douceur, s'adapte à la maman et lui apporte un bien-être. Ce massage dure une heure quinze et coûte 80€, le massage Femme Enceinte revient à 60€ pour une heure.

margotandco.fr (licence CC)

GP : Continuez-vous la danse en parallèle ?

MJ : Pour le moment non. Je me concentre sur mon activité actuelle qui m'épanouit et me permet une vie plus équilibrée pour m'occuper de mes enfants. Mais j'ai des projets pour l'Atelier : j'aimerais faire des séances en extérieur aux beaux jours, et proposer de la "gym poussette", une activité ludique pour tout niveau, et enfin un atelier "Danse avec bébé".


Ce sont de beaux projets qui plairont assurément. Bravo Marie et bonne continuation.


Propos recueillis par C.BL


Suivez l'actu de Marie Jaubert sur son Facebook ou son Insta.

Le site web est en cours de construction.

تعليقات


bottom of page