top of page

Succès du premier "Clean Day" citoyen à Parempuyre


C'est sous un beau soleil hivernal qu'une trentaine de Parempuyriens (et quelques outsiders volontaires) a retroussé les manches, mis les gants et parcouru le bois d'Arboudeau, sac poubelle en main, afin d'y extraire les déchets jonchant les sentiers ainsi que les abords de la gravière.

La Gazette avait proposé à Valentin Micheau, Parempuyrien aux idées innovantes en matière d'écologie du quotidien, de le sponsoriser pour sa première collecte de déchets (voir notre article à ce sujet).

Un coup de pouce pour permettre de financer le matériel (gants, sacs, gel) et lui donner un peu de visibilité.

Une collation offerte par la boulangerie du centre ville a complété l'événement. Même le journal Sud-Ouest est passé !


BONNE PARTICIPATION MALGRÉ LE COVID

Une quinzaine de personnes se retrouve un peu avant 14h (quelques annulations pour cause "d'autotest positif") au parking du bois. Hommes, femmes, enfants et seniors, avec un point commun : rendre à la forêt sa jeunesse (et sa dignité) sans détritus. Colette, retraitée blanquefortaise nous raconte : "Je suis venue parce je veux faire pleins de choses et rencontrer des gens, je ne sortais plus depuis quelques mois, ce ramassage m'a fait un bien fou !" En effet, on a pu voir que l'utile et l'agréable étaient de pair dimanche.


LE RAMASSAGE

Un peu de caféine (ou de cacao) dans le système, une paire de gants et un sac de 100L chacun, les volontaires sont parés ! 2 groupes se forment : celui de Valentin gèrera une moitié du bois et finira par la gravière ; celui de notre bénévole Sonia, s'occupera de l'autre partie du bois, tout en surveillant les enfants venus aider sans leurs parents, ces derniers travaillant. Lenny et Elynn Dupuis, des habitués des opérations de la Gazette étaient de la partie bien entendu.

Pendant ce temps, une autre bénévole, Martine, s'occupe d'accueillir les promeneurs du dimanche avec un sac poubelle afin de les inciter à créer un troisième groupe.

Succès ! L'effectif du ramassage fut ainsi doublé !

Valentin explique sa vision du ramassage - Photo par DG

Thérèse Paiva, gérante de la boulangerie du centre ville de Parempuyre, est venue donner un coup de main au ramassage mais elle n'arriva pas les mains vides : tartelettes, babas, chouquettes etc. ; le goûter est à la hauteur du mérite des ramasseurs ! L'ambiance est joviale, dynamique et authentique !


ABSENTS MAIS COURAGEUX

On a écho que les absents ont pour la plupart entrepris un ramassage dans leur rue ou leur quartier "pour compenser" ! Charline de Saint-Médard : "Je devais me rendre au ramassage de Parempuyre mais comme ma fille a eu une entorse...elle ne pouvait pas venir ramasser (à son grand désespoir...) et je voulais ne pas être loin de chez moi si besoin... j'ai donc contacté [une amie] qui a de suite dit oui pour un ramassage en binôme à st Médard-en-Jalles."

Ou encore Marjorie, serial cleaneuse bien connue de Parempuyre : "Bravo à tous les participants du ramassage citoyen cet après-midi, je n’ai pas pu participer mais j’ai ramassé devant chez moi."

Après l'effort... Photo par DG
Notre bénévole Flora en pleine action ! Photo par DG

DÉCOUVERTES ET FRUSTRATIONS

Une dizaine de sacs de 100L et de vraies bizarreries forment le butin du jour. On y trouve de tout, notamment des mégots, des canettes mais aussi des manches à balai, des parties de véhicules et des cartouches de fusil.

Une fillette nous fend le cœur : "Il y avait une voiture qui a brûlé, pourquoi les gens font ça ?" Bonne question.

En arrivant au parking, la Gazette avait vu des enfants fouiller les poubelles municipales en y plongeant les bras et en balançant tout par terre. La maman regardait, immobile, impassible, approuvant ces gestes.

Gestes potentiellement dangereux soit dit en passant, si un objet tranchant se trouvait au fond !

Une partie des déchets ramassés - Photo par DG

ON NE CHANGE PAS LE MONDE MAIS ON ESSAIE

On ne changera pas le monde en effet, mais ces ramassages sont l'opportunité de donner un peu de répit à la nature pour faire son travail (de nous garder en vie). Ils sont également l'occasion de rencontrer de belles personnes, comme Colette, qui se retrouve seule et doit mener une nouvelle vie, mais qui est partie hier avec un grand sourire et nous a répété qu'elle avait vraiment profité de sa journée.


Bye-bye ! Photo par Valentin Micheau

BILAN ET AVENIR

Valentin finalise la journée en allant à la déchetterie dire adieu aux déchets récoltés.

Il est très satisfait de son premier ramassage solidaire. "Ça m’a fait vraiment plaisir de voir que les gens durant leur balade prennent l’initiative de ramasser avec nous ! Merci à Thérèse pour ce beau geste (gourmand) lors de notre ramassage de déchets aujourd’hui et je remercie aussi La Team Gazette pour le soutien. Merci à vous."


Il y aura donc d'autres ramassages organisés par le groupe de Valentin, Missions🌍Girondins. La Gazette s'y joindra avec plaisir chaque fois qu'elle le pourra.


Propos recueillis et texte de C.BL


Kommentare


bottom of page