top of page

Parempuyre : Laurine, médaillée en boulangerie aux Olympiades des métiers, sera sur M6 ce dimanche


Vous aurez l'occasion dimanche soir de découvrir Laurine Martin, 22 ans, dans le 66 Minutes sur M6. L'équipe de l'émission présentée par Xavier de Moulins a suivi cette jeune angevine d'origine pendant sa prestation à la finale nationale des Olympiades des métiers, les Worldskills France, qui se tenait à Lyon il y a quelques jours.


LES OLYMPIADES DES METIERS EN QUELQUES MOTS

Concours de haut niveau représenté à échelle régionale, nationale, européenne et internationale, les Olympiades permettent de mettre en lumière la jeunesse, le handicap et l'apprentissage professionnel. Un vrai défi pour les candidats mais la passion pour leur métier et leur dynamisme ont payé : l'équipe néo-aquitaine a rassemblé 31 médailles cette année !


LE HANDICAP, GRAND GAGNANT DES OLYMPIADES

Les Olympiades sont ouvertes aux personnes en situation de handicap, par le biais de l'association Abilympics. Cette dernière facilite l'accès des personnes porteuses de handicap à des concours qui révèlent les talents et compétences de chacun, indépendamment de leur situation physique, cognitive etc. Abilympics est même présent au concours du Meilleur Ouvrier de France ! Un pas en avant vers l'inclusion donc, un sujet remis en cause dans l'actualité politique. Les Olympiades sont heureusement pour cette ouverture à tous et cette année ce sont 30 candidats français en situation de handicap qui concourront aux Worldskills mondiaux à Moscou !

Laurine Martin à Lyon - ©Francis Mainard

LAURINE MARTIN, PROFIL D'UNE PASSIONNÉE

Originaire d'une petite ville à côté d'Angers, Saint Florent Le Vieil, Laurine a suivi un bac pro en boulangerie pâtisserie en alternance sur 3 ans chez Mickael Vilchien à Saint Florent ainsi qu'à la Bonnauderie de Cholet avant d'entreprendre un Brevet de Maitrise, en alternance aussi, chez Richard Ruan (Meilleur Ouvrier de France) à Angers. Puis, elle s'installe à Parempuyre en septembre 2019 et tente sa chance en s'inscrivant aux préselections des Olympiades Nouvelle-Aquitaine.


LES SÉLECTIONS EN PLEIN COVID

L'aventure commence en 2020 :

"Les sélections ont été longues et souvent repoussées à cause de la situation sanitaire, explique Laurine. Il y a d’abord eu les présélections organisées par la région en janvier 2020, suivies normalement des sélections régionales au parc expo de Bordeaux mais celles-ci n'ont malheureusement pas pu se faire. Les sélections régionales ont alors eu lieu dans des établissements scolaires pour la plupart des métiers. Pour la boulangerie, c’était à L’IN'SAV (Institut des saveurs) à Bordeaux Lac. Puis les sélections nationales ont été repoussées 3 fois. Il y a eu les phases 1 à Bains en juillet 2021 ce qui permet de garder le cap sur la compétition et de voir le niveau de ses adversaires."


L'ÉPREUVE ET LA CONSÉCRATION

Ce sont 20 heures de labeur et de défi qui attendaient Laurine. La performance est appréciée et notée par un jury.

"J’ai obtenu la médaille d’Excellence, c’est-à-dire que j’ai obtenu plus de 700 points sur 800 (712). Cette médaille montre que le travail que j'ai réalisé pendant cette compétition à été remarquable malgré le haut niveau de mes adversaires. Je suis à seulement 4 points de la 2ème place qui m’aurait permise de partir à Saint Pétersbourg en 2023 pour défendre les couleurs de la France !

Obtenir une médaille à ce genre de compétition aide évidemment à trouver du travail même si actuellement on n'en manque pas dans les métiers de bouche."


REPORTAGE SUR M6 CE DIMANCHE

L'équipe de Xavier de Moulins a suivi Laurie et un autre candidat, dans la coiffure, pendant les épreuves à Lyon ce mois-ci. Ce sera l'occasion pour nos lecteurs d'apprécier l'épreuve qui lui a été soumise et qu'elle a relevé haut la main. 66 minutes est diffusé dimanche à partir de 17h30 sur M6.

 

Ce concours, comme d'autres, permet la considération de la voie professionnelle, souvent mise au placard et dévalorisée comme "voie de garage" pour les élèves en échec scolaire. Les métiers de nos apprentis sont pourtant cruciaux dans notre quotidien ; nous achetons plus de baguettes que de livres de philo !

La bonne nouvelle, c'est qu'en 2020 les contrats d'apprentissage ont augmenté de 42% par rapport à 2019, essentiellement dans le secteur privé. Et contrairement au cliché suscité, 60% de ces contrats sont pour une formation à bac +3/5 et non pas au niveau CAP. (chiffres du Ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion)


Toute profession a son charme et son utilité, y compris les métiers qui requièrent un apprentissage professionnel. Ces métiers sont parfois aux prises des marchés de la grande distribution et certaines enseignes d'artisans ferment au profit des supermarchés et autres géants économiques.


Avec la COVID, on a constaté une baisse de la demande par rapport à l'offre d'emploi dans les métiers notamment de l'hôtellerie et de la restauration. Les horaires de travail sont souvent mentionnés comme raison d'absence de candidature.


Enfin, c'est l'occasion de mettre en avant des personnes souvent exclues de la société, les personnes en situation de handicap qui peuvent enfin se mesurer à un défi personnel, professionnel, voire sociétal.


Quant à Laurine, elle a le projet d'ouvrir sa propre entreprise et de continuer à concourir avec d'autres.


- Par CBL



*Photo de Laurine aux Worldskills par Francis Mainard qui a autorisé son utilisation pour l'article.

Comentarios


bottom of page