top of page

Pourquoi ce mardi est-il "gras" ?


Le jour de « Mardi gras » fait surtout penser à des friandises que ce soit beignets, bugnes, oreillettes ou autres merveilles, mais que se cache-t-il vraiment derrière ce terme ?

 
Le Combat de Carnaval et Carême par Pieter Brueghel - 1559

Païenne ou chrétienne, histoire de religion

Dans l’Antiquité romaine, les Calendes de mars marquaient la fin de l’hiver et l'on fêtait le renouveau de la nature. Au Moyen Âge, les chrétiens ont conservé ces traditions païennes. Cette fête célèbre la fin de la semaine des « 7 jours gras », riche en nourriture, avant le début du Carême, période de 40 jours durant laquelle les chrétiens respectent le jeûne et l’abstinence.


Quid du calendrier 

Pourquoi Mardi gras est un mardi ? Parce qu’il précède le Mercredi des Cendres, début du Carême qui lui-même se termine par la Semaine Sainte clôturée par Pâques où l’on célèbre la résurrection du Christ. Comme vous l’avez sûrement remarqué, si le Mardi gras est toujours un mardi, la date est différente chaque année, en 2022, c’est le 1er mars, Pâques ayant lieu le 17 avril. Mieux vaut prendre un calendrier pour s’y retrouver ! Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas un jour férié !

Publicités



Anti-gaspi à l’origine

La tradition de cuisiner des gourmandises à l’occasion du Mardi gras est une façon de ne pas gâcher les réserves de beurre et d’œufs puisqu’ils ne seront pas utilisés pendant le Carême. Bugnes à Lyon, oreillettes à Marseille, merveilles dans le Sud-Ouest, beignets dans toute la France, autant de recettes pour satisfaire les papilles.


Je choisis toutefois de partager la recette de merveilles de ma grand-mère qui nous permettait de découper les lettres de nos prénoms dans SA pâte.

Merveilles d’Albanie

Ingrédients :

  • 500g de farine

  •  ½ c à c de sel

  •  150g de beurre

  •  4 œufs

  •  50g de sucre

  •  fleur d’oranger

Préparation :

  1. Verser la farine dans un grand saladier, y faire un puits dans lequel on met sel/sucre/beurre ramolli et œufs.

  2. Mélanger du centre vers les bords avec une cuillère en bois puis pétrir avec les doigts quand la pâte commence à former une boule.

  3. Faire reposer pendant 2h à température ambiante.

  4. Etaler sur 2 mm d’épaisseur et découper des formes que l’on plonge dans un bain de friture chaud ; les retourner quand elles sont gonflées.

  5. Egoutter sur du papier absorbant et saupoudrer de sucre semoule ou glace.


par Martine Enjalbert


 

En aparté


Le carnaval du Mardi gras

Photo libre de droit

Shrove Tuesday chez la Reine, Pancake Tuesday chez nos amis canadiens... les pays du Commonwealth fêtent à leur façon Mardi gras, toujours en se basant sur les traditions liées à la fin des jours d'excès de l'hiver.

À la Nouvelle-Orléans, c'est une véritable institution et la fête se déroule dans les rues avec le carnaval du Mardi gras (en français dans le texte pour ce territoire jadis sous domination française). Chars et big bands traversent la ville et l'arôme des beignets s'envole jusqu'aux berges du Mississippi.

Une semla - Wikipedia

En Suède, on déguste la semla, chou à la crème d'amande ; en Finlande et en Estonie, on part faire de la luge en famille.


En Suisse, la tradition est très différente : dans les villages de Villars-sous-Mont et Neirivue, le tambour matinal annonce l'arrivée des écoliers, vêtus en soldats, dans les rues de la ville. Ceux-ci font du porte à porte et chantent de vieilles comptines locales contre un peu de monnaie (on retrouve cette coutume lors d'autres fêtes, dans les régions germaniques).

L'origine de cette tradition exclusive à ces deux villages est floue, mais elle est noble : les seniors transmettent la coutume à leurs petits-enfants, que ce soit l'apprentissage du tambour, les paroles des chants, les costumes etc.


Et vous, ce sera quoi, beignets, bugnes, merveilles ?


- par C.BL




Comments


bottom of page